Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La secrétaire d’État aux Armées n'a pas pu rassurer les salariés de l'imprimerie de la Défense à Tulle

lundi 10 septembre 2018 à 18:30 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

La secrétaire d’État aux Armées Geneviève Darrieussecq était en Corrèze ce lundi. Elle a en particulier visité les trois sites de la Défense à Tulle. Les salariés du Pôle graphique en ont profité pour exprimer leurs inquiétudes sur l'avenir de l'imprimerie.

Geneviève Darrieussecq a visité les trois sites de l'ex-manu à Tulle, ici au Pôle graphique
Geneviève Darrieussecq a visité les trois sites de l'ex-manu à Tulle, ici au Pôle graphique © Radio France - Philippe Graziani

tulle

La secrétaire d’État aux Armées Geneviève Darrieussecq n'avait aucune annonce à faire en Corrèze. Elle est venue notamment assister à la cérémonie commémorative au Mémorial de la Résistance situé sur l'aire d'autoroute de Vitrac-sur-Montane. L'après-midi elle a visité les trois sites de la Défense à Tulle, héritiers de l'ancienne manufacture d'arme. Une visite a priori de découverte. Geneviève Darrieussecq n'avait ni bonne, ni mauvaise nouvelle. Et on en attendait pas forcément au DET-MAT, le détachement du matériel de l'armée de Terre, considéré comme la "pépite" des forces armées. Il emploie 80 personnes. 

Un nombre de salariés divisé par deux

Même chose chez Nexter Méchanics. L'entreprise d'armement tourne bien avec 115 employés. La montée en puissance imminente des programmes Griffon et Jaguar  lui donne un plan de charges pour quelques années. Et elle va sans doute aussi récupérer sa part du contrat pour le véhicule blindé léger que développe Nexter System à Roanne en lien avec la société limougeaude Téxélis. C'est au Pôle graphique, l'imprimerie de la Défense, que l'accueil a été plus mitigé. Les salariés sont inquiets pour leur avenir. Ils étaient 60 il y a 5 ans et ne seront bientôt plus que 32. "On voit partir 3 ou 4 personnes tous les ans" explique Patrick Chambon, délégué CGT. Faute de personnels l'imprimerie est même obligée de refuser des commandes que la Défense du coup sous-traite. 

Une évaluation des besoins

La ministre n'a été ni pessimiste, ni rassurante pour les salariés. "Une évaluation des besoins futurs des armées est en cours" leur a-t-elle expliqué en précisant entre autres que le numérique prend de plus en plus de place dans ces domaines. Elle leur a promis une réponse d'ici la fin de l'année. Promis également elle viendra en personne la leur porter.