Économie – Social

La Seita va fermer son site de recherche de Fleury-les-Aubrais où travaillent 87 salariés

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans mardi 29 novembre 2016 à 10:31

L'entrée du site de recherche de la Seita à Fleury les Aubrais (Loiret)
L'entrée du site de recherche de la Seita à Fleury les Aubrais (Loiret) - capture écran de Google street view

La filiale du fabricant de cigarettes Imperial Tobacco annonce un nouveau plan social. Elle va fermer deux sites en France : son site de production de Riom dans le Puy-de-Dôme (239 emplois) et son centre de recherche de Fleury-les-Aubrais dans le Loiret (87 emplois).

Deux ans après un précèdent plan social, Imperial Tobacco annonce ce mardi matin dans un communiqué vouloir se désengager de son site de recherche de Fleury les Aubrais qui compte 87 postes. En 2014, 17 emplois avaient déjà été supprimés sur ce site lors d'un plan social qui avait touché 360 personnes en France sur l'ensemble du groupe, aboutissant notamment à la fermeture de l'usine de production de Carquefou, près de Nantes. Ce mardi matin, l'annonce de la fermeture du site par le directeur a provoqué la consternation et la colère des salariés, comme Sophie :

Je suis anéantie. J'en veux aux politiques, aux financiers, aux actionnaires, à l'Europe, à la mondialisation. On a des politiques qui sont pas capables de défendre des entreprises françaises - Sophie, salariée depuis 10 à la Seita Fleury les Aubrais

L'écoeurement de Sophie, salariée depuis 10 ans

Même sentiment chez cet autre salarié :

Quand on donne du matin au soir pour son entreprise, qu'elle ferme subitement sans discuter avec les salariés, je trouve ça violent et irrespectueux

Les réactions des salariés de la Seita Fleury les Aubrais après l'annonce de la fermeture du site

Suppression d'emplois pour sauvegarder la compétitivité du groupe

Le cigarettier britannique qui produit les marques Gauloises, Gitane, JPS, News ou encore Royale explique "subir de plein fouet les conséquences des législations européennes anti-tabac" , avec un nombre de fumeurs qui auraient diminué de 37% entre 2002 et 2015 sur le continent :

Cette baisse structurelle des volumes crée des surcapacités de production massives, les usines européennes du groupe n'étant exploitées qu'à 50% de leur potentiel depuis 2013 - la direction d'Imperial Tobacco

87 postes sont menacés sur le site de Fleury-les-Aubrais - AFP
87 postes sont menacés sur le site de Fleury-les-Aubrais © AFP - Alain Jocard

Pour la France, le chiffre d'affaires de la Seita a diminué de 24% entre 2013 et 2016 selon le fabricant de cigarettes qui assure entamer "une phase intensive de recherches de repreneurs pour les sites concernés". La cession des deux sites de Riom (63) et Fleury-les-Aubrais (45) doit être effective dans le second semestre 2017. Au total, en intégrant également une réorganisation de services au sein du siège social, ce sont 339 emplois qui sont susceptibles d'êtres supprimés selon la direction d'Imperial Tobacco.

Partager sur :