Économie – Social

La Seita va fermer son usine près de Nantes

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan lundi 14 avril 2014 à 12:40 Mis à jour le lundi 14 avril 2014 à 14:06

La Seita va fermer son site de Carquefou, près de Nantes
La Seita va fermer son site de Carquefou, près de Nantes © MaxPPP/Franck Dubray

La Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (Seita) va fermer son usine de Carquefou, près de Nantes, qui emploie 327 salariés. La Seita devrait annoncer ce mardi, lors d'un Comité d'entreprise extraordinaire (CCE), son "projet de fermer la plus importante de ses deux dernières usines de cigarettes en France", a indiqué ce lundi Le Figaro.

Les Gauloises blondes seront produites en Pologne. Selon le quotidien Le Figaro , la direction du fabricant de cigarettes Seita, filiale du britannique Imperial Tabacco, va supprimer l'une des ses deux plus importantes usines en France : celle de Carquefou, près de Nantes, qui emploie 327 salariés. Le site de Loire-Atlantique a produit l'an dernier 12,2 milliards de cigarettes blondes, principalement des Gauloises et des Gitanes.

Imperial Tabacco a convoqué un comité d'entreprise extraordinaire ce mardi à 11h à Paris, au cours duquel la direction devrait également annoncer la fermeture de son centre de recherche à Bergerac, Dordogne, qui emploie 30 salariés.

Fin mars, les représentants de la Seita avait indiqué dans un communiqué avoir eu vent d'un "projet de restructuration qui impacterait un tiers des 1.180 salariés " de l'entreprise en France. Imperial Tabacco a lancé un plan d'économie de 385 millions d'euros d'ici 2018, selon Le Figaro , dont 72 millions cette année. 

La hausse du paquet de cigarettes de 20 centimes intervenue début janvier a eu un impact sur les ventes. Au premier trimestre 2014, les ventes de cigarettes on chuté de 8,9% en volume et de 2,2% en valeur, toujurs selon le quotidien.