Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La SICA crie victoire, la justice rejette le recours contre la plateforme de Saint-Pol de Léon

vendredi 5 octobre 2018 à 12:40 Par Benjamin Bourgine et Tudi Crequer, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

La coopérative légumière du Nord-Finistère se réjouit ce vendredi midi. Le recours contre la construction de sa plateforme logistique est rejeté par le tribunal administratif de Rennes. Dans ce très vieux dossier, il semble bien que la SICA ait cette fois obtenu gain de cause.

L'emplacement de la future plateforme de la SICA, à proximité de Saint-Pol de Léon
L'emplacement de la future plateforme de la SICA, à proximité de Saint-Pol de Léon - Capture d'écran / Google Maps

Saint-Pol-de-Léon, France

Plus de sept ans après le premier permis de construire, la SICA semble enfin au bout de ses démêlées judiciaires. Le projet de plateforme logistique à Saint-Pol de Léon, au lieu-dit Vilargren, a connu nombre d'oppositions. Le PLU de la ville de Saint-Pol lui aussi avait été attaqué devant la justice administrative, mais un premier rejet avait déjà éclairci le chemin de la SICA.

Le permis validé par le tribunal administratif

Ce vendredi matin, le tribunal administratif de Rennes vient de rejeter le recours contre le 2e permis de construire, déposé en 2015 (le premier datait de 2011). Les conclusions du rapporteur public étaient favorables au projet de la coopérative. Un collectif d'opposants avait plusieurs fois remis en question son bien-fondé et l'emplacement de la plateforme. 

7 ans de bras de fer en justice

Après 7 ans de bras de fer judiciaire, la SICA semble cette fois remporter la partie. Alors, quand les travaux pourront-ils reprendre ? "Dès que possible" indique-t-on du côté de la SICA, pour qui ce projet est présenté comme "vital". L'idée est de regrouper le réseau de stations de conditionnement des légumes.  

Du côté des opposants, "pas de surprise ni d'abattement". Le combat n'est pas fini pour eux. Ils vont se concerter et sans doute faire appel de la décision devant le tribunal de Nantes. "Ce serait dans la logique de notre démarche sur le PLU", explique Bob Simon, membre du collectif de défense du manoir de Kermorus. 

7 hectares pour regrouper, conditionner et rationaliser le travail de la SICA

La plateforme de Vilargren regroupera sept des stations actuelles, du secteur de Saint-Pol-de-Léon et des secteurs de Ploudalmézeau et de Plougonvelin, sur une superficie de sept hectares.