Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La SNCF envisage de plafonner le prix de ses billets TGV

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La SNCF étudie plusieurs pistes pour attirer des voyageurs. Parmi elles : le plafonnement du prix des billets de TGV, quelle que soit la date de réservation.

Parmi les options envisagées par la SNCF : plafonner le prix des billets des TGV.
Parmi les options envisagées par la SNCF : plafonner le prix des billets des TGV. © Maxppp - Alexis Sciard

La SNCF envisage de fixer un plafond pour le prix de ses trajets en TGV, selon les informations de franceinfo. Si cette mesure est retenue, le prix d'un billet ne pourra ainsi pas dépasser un certain montant, quel que soit le moment où le voyage est réservé, y compris à la dernière minute, et même si cela concerne un trajet pendant un jour de grand départ. 

Cela ne concernera que la seconde classe, mais tous les TGV (Ouigo et Inoui) seront concernés. Parmi les autres pistes de réflexion, la SNCF envisage aussi de réduire, voire d'abandonner, son fameux principe du "plus on réserve tôt et moins le billet est cher".

La compagnie ferroviaire est en pleine réflexion pour modifier sa politique tarifaire et ainsi attirer les voyageurs, alors que la fréquentation a chuté à cause de la crise sanitaire du coronavirus. Ce mercredi, le PDG Jean-Pierre Farandou a annoncé que la SNCF pourrait perdre près de cinq milliards d'euros cette année.

"C'est quelque chose qu'on réclame depuis longtemps" réagit Bruno Gazeau, le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut), invité de franceinfo ce vendredi. Selon lui, les consommateurs ont besoin de plus de "transparence" sur le système de tarification de la SNCF qu'il juge "particulièrement obscur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess