Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La SNCF promet de tout faire pour améliorer la situation sur les rails normands

Trains supprimés ou retardés, matériels en panne, temps de trajets rallongés : depuis le début d'année, les difficultés s'accumulent pour les voyageurs normands. La SNCF a présenté ce jeudi un plan d'actions pour tenter d'améliorer la situation. Les abonnés seront aussi en partie indemnisés.

La SNCF annonce 30% de réduction sur les abonnements tant que la situation ne s'améliore pas.
La SNCF annonce 30% de réduction sur les abonnements tant que la situation ne s'améliore pas. © Radio France - Thomas Pontillon

Chaque jour depuis début janvier, des trains sont supprimés sur les lignes Paris Rouen Le Havre et Paris Caen Cherbourg. A cause de la grève en décembre, la maintenance a pris du retard et comme le matériel est vieillissant - certaines locomotives ont plus de 50 ans - les pannes sont récurrentes. En outre, les nouvelles rames Omneo ne sont toujours pas arrivées, compliquant encore un peu plus la situation.  La première doit entrer en service lundi 17 février.

Autre aléa subi par les voyageurs normands en ce début d'année : l'affaissement du remblai d'Apremont, dans le secteur de Mantes-la-Jolie, qui augmente le trajet d'un quart d'heure sur le Paris-Caen-Cherbourg et désorganise aussi les horaires sur les autres lignes.  

On va tout faire pour que les trains annoncés partent !

La SNCF ne promet pas que tout va s'arranger tout de suite. Mais dès lundi 17 février, conformément à la demande du président de Région Hervé Morin, le plan de transport sera adapté, en tenant compte des contraintes actuelles et en fonction des rames disponibles. "On va tout faire pour que les trains annoncés partent", promet Jean Philippe Dupont, directeur régional SNCF Voyageurs. "La seule chose qui est difficile pour nous, c'est quand les locomotives tombent en panne au moment du départ"

Le dispositif d'information voyageur sera aussi renforcé à compter de lundi. Avec d'abord une plus grande réactivité sur les réseaux sociaux : le fil Twitter sera notamment alimenté de 6h à 22h, 7 jours sur 7. Un poste sera aussi créé au centre opérationnel de la gare Paris-Saint-Lazare et la personne sera en charge des annonces spécifiques sur la Normandie l'après-midi en heures de pointe. En cas d'appel à la grève, la SNCF promet d'informer les voyageurs la veille dès 17h sur les trains éventuellement supprimés.

30% de réduction sur les abonnements

Enfin, la SNCF annonce des mesures "exceptionnelles" pour ses clients réguliers. Ils bénéficieront de 30% de rabais sur leur abonnement, qu'il soit annuel ou mensuel. La réduction prendra effet à partir d'avril mais il y aura un rattrapage des mois précédents. 

Concernant l'affaissement à Apremont, la directrice territoriale SNCF Réseau a annoncé la pose de 45 palplanches (pieux enfoncés dans le sol) destinés à renforcer le remblai. Les travaux seront terminés fin février. A partir du 2 mars, les trains reprendront de la vitesse et "l'allongement du trajet sera limité à 5 minutes", promet Hélène Vasseur. 

Mais les voyageurs normands devront encore se montrer patients. C'est la SNCF qui le dit, ils ne retrouveront une offre de transports et une qualité de service qu'à partir d'avril, avec l'arrivée de nouvelles rames Omneo. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu