Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La SNCF va-t-elle accepter une ristourne de 70% sur les abonnements TER ?

mercredi 25 avril 2018 à 21:27 Par Sarah Vildeuil, France Bleu Périgord

C'est en tout cas ce que demande la FNAUT Nouvelle Aquitaine (fédération nationale des associations d'usagers des transports) pour les abonnements du mois d'avril.

Gare SNCF Périgueux
Gare SNCF Périgueux © Radio France - Julien Corbière

Dordogne, France

La FNAUT (fédération nationale des associations d'usagers des transports ) de Nouvelle Aquitaine demande à la SNCF de faire un geste : une ristourne de 70% pour tous les abonnés TER. 

"Ce n'est pas un chiffre qui est posé au hasard, explique Jean-François Martinet, le délégué départemental de la FNAUT pour la Dordogne et président de Périgord Rail Plus. Cela correspond aux jours de perturbations qu'il y a eu au cours du mois d'avril. Certes, il y a les périodes de deux jours de grève. Mais à chaque fois quand il y a deux jours de grève, il y a souvent des perturbations et des trains supprimés quelques fois la veille au soir et surtout souvent le lendemain matin." 

Se lever plus tôt pour aller en cours

La nouvelle a été très bien accueillie par les usagers des TER. C'est le cas notamment d'Ingrid, une lycéenne rencontrée en gare de Périgueux. "Ce serait plutôt pas mal car on perd du temps. C'est vrai que payer un abonnement pour ne pas pouvoir prendre le train, ça fait cher, dit Ingrid. Je suis interne. Je prends le TER entre Périgueux et Condat-sur-Vézère le lundi, le jeudi et le vendredi. En ce moment, le matin au lieu de me lever à 6 heures, je me lève à 5h30 pour prendre le train. Et encore on se lève plus tôt mais on arrive une demi-heure en retard en cours !" 

Pour la fédération, ce serait une manière de dédommager les usagers qui ont dû engager d'autres frais, notamment en covoiturage pour se déplacer. La FNAUT prévient d'ores et déjà qu'elle fera la même demande pour les mois de mai et de juin si la grève se poursuit.