Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La société berrichonne Schoen Distribution dans les starting-blocks pour la réouverture des terrasses

-
Par , France Bleu Berry

Mercredi 19 mai marque une nouvelle étape dans le déconfinement : réouverture des terrasses et décalage du couvre-feu à 21h. Bars et restaurants s'occupent des préparatifs dernières minutes, notamment la livraison des boissons et l'entretien des machines. D'où la reprise pour Schoen distribution.

Julien Pichonnet, responsable du service technique chez Schoen Distribution 36, assure une maintenance dans ce bistro à Déols avant la réouverture.
Julien Pichonnet, responsable du service technique chez Schoen Distribution 36, assure une maintenance dans ce bistro à Déols avant la réouverture. © Radio France - Solène de Larquier

J-1 avant de vous attabler à une terrasse... si vous avez la chance de trouver une place ! Demain, mercredi 19 mai, marque une nouvelle étape dans le déconfinement : réouverture des terrasses et décalage du couvre-feu à 21h. Les bars et restaurants qui ont fait le choix de rouvrir sont dans les starting-blocks, et leurs partenaires aussi. C'est le cas de Schoen Distribution. L'entreprise berrichonne fournit les boissons et assure l'entretien des machines à cafés et autres lave-vaisselles dans toute la région Centre-Val-de-Loire ainsi qu'en Ile-de-France. Dans l'Indre, où est situé son siège social, Schoen Distribution compte pas moins de 500 clients parmi les bars, restaurants, hôtels. Et si la reprise est progressive, le retour aux activités est bien là. 

L'important, c'est de remettre en route et de remettre de la bière, que les affaires rouvrent.

Dès l'annonce du président de la République, l'entreprise s'est tournée vers ses clients ayant les plus grandes terrasses, et donc quasiment sûrs de rouvrir, pour anticiper. "Nos techniciens sont sur le pont les premiers, puisqu'ils sont revenus vers tous nos clients pour remettre le matériel en route, tirage, pression et machine à café. Et puis, dans un deuxième temps, les commerciaux ont pris le relais pour faire le point des commandes et réorganiser la livraison de nos points de vente" explique Jérôme Hemery, directeur de Schoen Distribution 36, le site de Châteauroux. Bières et cafés représentent l'écrasante majorité des commandes, 65 %, même si la demande est en baisse. Les cafetiers se montrent prudents par rapport à leur capacité d'accueil, avec une jauge réduite à 50 % dans un premier temps, ainsi que vis-à-vis de la météo capricieuse. 

ECOUTEZ - Les techniciens de la société Schoen font la tournée des établissements avant la réouverture, ici au bistro Tic Tac à Déols.

Les bars ne remplissent donc qu'une partie car, une fois ouvert, un fût de bières a une durée de vie limitée. "Le chiffre d'affaires qu'on fait là, c'est ce qu'on remet dans les caves de nos clients. Donc, ce sera mieux disant par rapport à l'année dernière, où on était fermé complètement. Mais si on fait 40 % de notre chiffre d'affaires de 2019, ce sera déjà bien." détaille Jérôme Hemery avant de contre-balancer : "L'important, c'est de remettre en route et de remettre de la bière, que les affaires rouvrent." Une partie des clients ont en effet fait le choix de ne pas rouvrir de suite et d'attendre, souvent le 9 juin (date de réouverture des salles des restaurants) pour avoir moins de contraintes. Contrairement au premier confinement, Schoen Distribution n'a pas fermé cette fois-ci. "Nous avons assuré un service minimum, un roulement pour l'entretien des hôtels ou lieux encore en fonctionnement, ainsi qu'une permanence de nos commerciaux pour prendre des nouvelles de nos clients" explique ainsi Jérôme Hemery. 

Julien Pichonnet, responsable du service technique chez Schoen Distribution 36, assure une maintenance dans ce bistro à Déols avant la réouverture.
Julien Pichonnet, responsable du service technique chez Schoen Distribution 36, assure une maintenance dans ce bistro à Déols avant la réouverture. © Radio France - Solène de Larquier

Une reprise très scrutée

Le directeur général, Thierry Schoen insiste d'ailleurs sur le lien social : "Ce qui compte avant tout, c'est la relation avec la clientèle. C'est le service, l'accompagnement, le partenariat, l'aide qu'on peut leur apporter en termes d'aménagement, en conseil, peut-être également en termes d'exploitation. On est quelque part leur peut être leurs confidents" affirme le dirigeant de l'entreprise familiale qui affiche en temps normal un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros au niveau national, un peu moins de sept dans l'Indre. "Nous n'avons pas perdu de clients sur cette période là. Il y a des gens qui ont arrêté leur activité, mais ce sont des personnes qui partent à la retraite. Pour l'instant, on n'a pas de casse à ce niveau-là. La vérité ce sera demain, à la reprise" complète Jérôme Hemery. La société Schoen a elle-même fait le choix de faire revenir tous ses salariés sur site, une vingtaine à Châteauroux, pour pouvoir se montrer réactive. Reste une équation à deux inconnues : la force de la reprise et le maintien des aides de l'Etat. N'étant pas fermée administrativement mais tout simplement sans activité, l'entreprise berrichonne n'a obtenu le fond de solidarité qu'à partir de décembre 2020, et la poursuite des aides n'est toujours pas claire.

Thierry Schoen, PDG du groupe Schoen Distribution (à g.) et Jérôme Hemery, directeur du site de Châteauroux (à d.)
Thierry Schoen, PDG du groupe Schoen Distribution (à g.) et Jérôme Hemery, directeur du site de Châteauroux (à d.) © Radio France - Solène de Larquier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess