Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La société bisontine Maty ferme huit magasins en France et supprime 54 emplois

-
Par , , France Bleu Besançon

La société bisontine Maty, spécialisée dans la distribution de bijoux et de montres, annonce la fermeture de huit de ses boutiques en France mais aucune en Franche-Comté. Ces fermetures entraîneront la disparition de 38 emplois, auxquels il faut rajouter 16 postes supprimés au siège, à Besançon.

38 postes seront supprimés dans les magasins Maty dans toute la France et 16 postes au siège bisontin
38 postes seront supprimés dans les magasins Maty dans toute la France et 16 postes au siège bisontin © Maxppp - Nicolas Barreau

C'est l'une des entreprises emblématiques de Besançon :  la société de bijouterie et d'horlogerie Maty vient d'annoncer ce jeudi un plan de réorganisation de son activité. Il prévoit la suppression de 54 postes au total dans toute la France -sur les 435 salariés employés actuellement- et la fermeture de 20% des points de vente de Maty, soit huit magasins sur 37. Les boutiques concernées sont celles dont l’activité est structurellement déficitaire, indique la Direction qui, dans son communiqué n'en a toutefois pas détaillé la liste

Les boutiques de Bourgogne Franche-Comté épargnées mais pas le siège bisontin de Maty

"Parce que les discussions vont encore se poursuivre avec les partenaires sociaux" (des syndicats injoignables ce jeudi, NDLR), explique Patrick Cordier, le grand patron de Maty, ce jeudi soir au téléphone tout en nous confirmant également que l'ensemble de ses magasins de Bourgogne Franche-Comté sont épargnés par ce plan social. Notamment les quatre boutiques de Besançon et celle de Belfort. Et même plus globalement "celles du grand Est, c'est-à-dire les plus anciens magasins Maty, les plus implantés et donc les plus rentables, d'une certaine façon".

Moins 40% de chiffre d'affaire depuis 2011

Maty prévoit cependant une réduction d'effectifs au siège bisontin du groupe, boulevard Kennedy, avec la suppression de 16 postes qui viendront ainsi s'ajouter aux 38 autres qui disparaîtront dans ses boutiques appelées à être fermées dans le reste de la France.

La société explique ses difficultés par "un marché durement affecté par _la hausse des métaux précieux_, par le recul général des intentions d’achats de bijoux chez les consommateurs, le poids des investissements consentis pour faire évoluer l’entreprise, le déclin plus rapide qu’attendu des ventes par catalogue". 

Depuis 2011 Maty a enregistré une baisse de 40% de son chiffre d’affaires et des pertes conséquentes au cours des cinq derniers exercices.

Une situation aggravée par les mouvements sociaux et le coronavirus, selon la direction

Maty explique également avoir subi de plein fouet "_les conséquences néfastes des mouvements sociaux de 2018 et 2019_, ceci dans la période cruciale pour les ventes de bijoux des fêtes de fin d’année". La pandémie du coronavirus a entraîné la fermeture du réseau de boutiques pendant près de deux mois et la réduction de l'activité de vente à distance, ce qui s'est traduit, selon la direction, par une perte des trois quarts du chiffre d’affaires sur la période.

Maty, dans le contexte de crise sanitaire, a obtenu un prêt garanti par l’Etat, mais, explique la direction, ce prêt ne lui permet de faire face qu'aux effets à court terme de la crise et il devra être remboursé dans les meilleurs délais. La société, en réduisant ainsi la voilure, espère revenir à une situation bénéficiaire dès 2021 et assurer ainsi sa pérennité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess