Économie – Social

La société Fermentalg franchit un nouveau cap à Libourne

France Bleu Gironde dimanche 15 février 2015 à 8:15

Dans un des laboratoires de Fermentalg, à Libourne
Dans un des laboratoires de Fermentalg, à Libourne © Radio France

L'entreprise créée il y a 5 ans vient de poser la première pierre d'une nouvelle unité industrielle. Elle va produire à grande échelle, selon un procédé unique au monde, des micro-algues dont les molécules sont ensuite utilisées dans les cosmétiques ou l'agro-alimentaire.

La société Fermentalg, a bien grandi depuis sa création en 2009 à Libourne. L'entreprise spécialisée dans la recherche sur les micro-algues emploie aujourd'hui 70 personnes, et elle s'apprête à créer une unité de production industrielle. La première pierre de ce bâtiment de 3.000 m² vient d'être posée. Il doit être livré avant la fin de l'année, et l'investissement s'élève à 20 millions d'euros. De ces micro-algues sont extraites des molécules comme les Omega-3 utilisées dans l'industrie agro-alimentaire ou la DHA en cosmétique. On s'en sert aussi dans l'industrie chimique ou les biocarburants. pour les produire en grande quantité, Fermentalg a mis au point un procédé unique au monde qui met la société directement en concurrence avec les américains et les asiatiques.

"En développant une nouvelle technologie, Fermentalg se positionne comme le leader mondial dans sa façon de produire des micro-algues. Nous sommes devant tout le monde en matière technologique, et nous avons bien conscience de l'ampleur des marchés qui s'ouvrent à nous." — Pierre Calleja, président et fondateur de Fermentalg 

"Dans notre domaine, c'est la guerre des brevets"

Cela fait 35 ans que Pierre Calleja  travaille sur les micro-algues , 30 ans qu'il s'est installé à Libourne et 5 ans qu'il a créé Fermentalg.

"Les micro-algues sont porteuses de nombreuses promesses, car elles vont permettre de résoudre bon nombre de questions en matière de santé ou de nutrition. Nous, notre rôle, c'est de collecter les micro-algues dans la nature, de développer le procédé de production, puis de récupérer la molécule qui intéressent nos partenaires." — Pierre Calleja

Lors de la pose de la première pierre de la nouvelle unité  - Radio France
Lors de la pose de la première pierre de la nouvelle unité © Radio France

Parmi ses partenaires : le groupe Avril, qui commercialise l'huile Lesieur. Avec ce nouvel outil , la société passe donc un cap important dans son développement.

"Cette unité va nous permettre de valier nos procédés à grande échelle, puisque les industriels ont prévu de l'utiliser avec des volumes de centaines de m3, mais nous allons aussi produire nous-même, et commercialiser nous-même les molécules pour différents clients." — Marie Bézenger, directrice des opérations.

Pour accompagner son développement, Fermentalg compte embaucher une vingtaine de nouveaux salariés.

Des techniciens au travail à Fermentalg  - Radio France
Des techniciens au travail à Fermentalg © Radio France

"Les micro-algues, solution d'avenir pour la nutrition ou la santé humaine"