Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La société Socater reprise : 77 emplois sauvés

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'entreprise Serpolet basée à Quetigny avait rendez-vous au tribunal de commerce ce mercredi. L'entreprise d'installations électriques est en liquidation judiciaire depuis le mois de mai avec 81 emplois menacés, Serpollet s'est présenté comme repreneur.

Tribunal de commerce, image d'illustration
Tribunal de commerce, image d'illustration © Maxppp - Clément Michel

Dijon, France

C'est "un soulagement" pour Bertrand Pongan, ex-PDG de l'entreprise Socater spécialisée dans les infrastructures de réseaux, en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité depuis le mois de mai. Ce mercredi, l'audience de la dernière chance avait lieu au tribunal de commerce de Dijon pour trouver un repreneur : normalement, Serpollet reprend l'affaire et sauve 95 % des emplois

"Socater" restera "Socater", quatre emplois sont perdus 

Une seule entreprise a proposé une reprise, Serpolet qui reprend 95 % des salariés de Socater. Le président du tribunal s'est montré favorable à cette proposition d'offre, le délibéré final sera rendu le 9 juillet.   

Il y avait 81 emplois menacés chez Socater, aussi bien des gens de terrain que des conducteurs de travaux : 77 emplois sont repris par Serpollet, six postes sont repris par la holding de Bertrand Pongan. Au final, quatre emplois sont perdus. 

"L'avenir c'est de marier des compétences de Socater localement, sur des travaux aériens basses tensions, aux compétences tout réseau de l'entreprise Serpollet qui nous manquait peut-être, notamment sur les réseaux humides. L'addition des compétences fera que la prochaine Socater aura un territoire géographique agrandi et un objectif de 18 à 25 millions de chiffre d'affaire d'ici à 2021," explique Bertrand Pongan l'ancien PDG.

"C'est un soulagement" - Bertrand Pongan

"Bien sûr c'est un soulagement pour mon personnel, des gens qui ont vécu des choses un peu compliquées ces derniers temps parce que j'ai été contraint de mettre la société en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité. Donc une grande satisfaction pour eux et leur famille ! Egalement pour la poursuite du nom Socater, c'est quelque chose qui me tenait à cœur puisque c'est une entreprise familiale que j'ai reprise en 2008," ajoute l'ancien PDG.