Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Bordeaux, la "SuperCoop" prend forme grâce au cofinancement de l'Union Européenne

lundi 9 mai 2016 à 6:00 Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde

C'est ce lundi la journée de l'Europe, l'occasion de se pencher sur l'apport de l'Union dans notre quotidien. Dans l'agglo bordelaise, la "SuperCoop" reçoit un coup de pouce de l'UE. Le principe, les adhérents donnent de leur temps faire fonctionner la structure, en échange de produits moins chers.

La SuperCoop verra le jour dans quelques mois, en partie financée par l'UE.
La SuperCoop verra le jour dans quelques mois, en partie financée par l'UE. - © SuperCoop

Ce mois de mai célèbre l'Europe, le "joli mois de l'Europe" comme l'a désigné très officiellement l'Union Européenne (UE). En plus de cela ce lundi 9 mai commémore le discours de Robert Schumann le 9 mai 1950 considéré comme l'acte de naissance de l'Union européenne.

Beaucoup plus souvent qu'on ne le pense, l'Europe intervient dans notre quotidien. Notamment à travers les financements qu'attribue l'UE. Ces fonds représentent 2,4 milliards d'euros pour la grande région sur la période 2014-2020.

Des subventions européennes attribuées par la région

C'est la région Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes qui est chargée de distribuer une bonne partie des financements de l'UE. Parmi les projets auxquels elle donne un coup de pouce, celui d'une grande surface coopérative dans l'agglomération bordelaise. Un projet baptisé SuperCoop qui devrait devenir réalité en fin d'année. L'argent européen sert à financer le premier emploi de la structure. Le slogan de SuperCoop, c'est "Faut-il être riche pour bien manger ?". La présidente de l'association "Les amis de SuperCoop" qui s'active pour que ce projet devienne réalité, c'est Anne Monloubou. Pour elle cette démarche n'a que des avantages : "C'est un supermarché citoyen, les gens sont invités à participer, à venir faire tourner la boutique 3 heures par mois et c'est très intéressant pour eux car grâce à cela on va pouvoir réduire nos coûts et proposer des prix de 20% à 40% inférieurs par rapport à un supermarché traditionnel".

Les "Amis de SuperCoop" multiplient les réunions d'information. - Aucun(e)
Les "Amis de SuperCoop" multiplient les réunions d'information. - © SuperCoop

Le "vrai prix" des choses

Les clients seront aussi les patrons avec l'idée bien évidemment de favoriser la création de lien social, la réduction des inégalités alimentaires et le soutien à une agriculture locale. Ce détail est là aussi essentiel pour Anne Monloubou : "Notre objectif n'étant pas de faire du profit mais vraiment de permettre à tous d'accéder à une alimentation de qualité à des prix raisonnables, nous appliquerons des marges uniques de 20% qui ne viseront pas la rentabilité mais simplement de faire payer aux gens le vrai prix des choses. Nous voulons aussi grâce à cela rémunérer les producteurs à leur juste valeur". La gouvernance s'inspire de la "sociocratie", permettant une prise de décision par consentement de tous les adhérents. L'objectif est de réunir 1200 membres pour permettre  l'ouverture du supermarché dans un local de 800 m² à trouver.

Le cofinancement de l’Union européenne au titre du Fond Social Européen (FSE) pour cette action est de 16000 euros. Les détails du projet sont à retrouver sur le site de la SuperCoop.