Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La suspension d'activité d'Amazon est prolongée jusqu'à dimanche

Amazon a fait appel de la décision du tribunal de Nanterre qui l'a menée à fermer ses entrepôts logistiques en France. Mais comme la décision en appel ne sera rendue que vendredi, l'entreprise prolonge la suspension de son activité jusqu'à samedi inclus.

Entrepôt Amazon - illustration
Entrepôt Amazon - illustration © Radio France - Arthur Blanc

Les six entrepôts logistiques d'Amazon en France, dont celui de Montélimar dans la Drôme, ne reprendront pas leur activité avant le samedi 25 avril inclus, indique ce mardi soir la direction dans un communiqué. Les salariés "percevront leur plein salaire", est-il précisé.

Les entrepôts logistiques d'Amazon en France sont fermés depuis le jeudi 16 avril. Le géant de la livraison a décidé de suspendre son activité après le jugement rendu le mardi par le tribunal de Nanterre. La justice, saisie par le syndicat Sud, avait estimé qu'Amazon méconnaissait "de façon évidente son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés".

La décision de la cour d'appel de Versailles attendue vendredi

Le tribunal a condamné l'entreprise à restreindre son activité à la réception et l'envoi de produits de première nécessité le temps d'évaluer les risques sanitaires liés au coronavirus pour ses salariés. Amazon France, jugeant impossible de définir précisément les produits autorisés à la livraison, a préféré fermer ses sites français et a fait appel devant la cour d'appel de Versailles, qui rendra donc sa décision ce vendredi.

Et en attendant la réouverture, la direction d'Amazon fait le tour des entrepôts régulièrement et propose des mesures de sécurité, comme l'a exigé la justice. À Montélimar par exemple, du plexiglas a été installé et du scotch a été posé pour matérialiser les distances à respecter. Des "mesurettes" et une "pseudo-concertation", commentent les syndicats. Mais il est difficile de connaître l'état d'esprit des salariés montiliens : ceux que nous avons sollicités refusent de témoigner.

Certains salariés du site de Lauwin-Planque, dans le Nord, ont de leur côté lancé une pétition pour demander la reprise du travail. Ils dénoncent une injustice qui pèsent sur leurs emplois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess