Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La télévision suisse bientôt de retour sur les écrans franc-comtois?

Dans un courrier, le sénateur du Doubs Martial Bourquin demande un rendez-vous avec les autorités suisses pour discuter d'un éventuel retour de la TSR Suisse en Franche-Comté. Depuis début juin, la télévision publique suisse a cessé d'émettre sur la TNT, provoquant l'émotion des téléspectateurs.

 La chaîne de télévision de la TSR RTS (Radio Télévision Suisse) n'est plus diffusée en France depuis début juin
La chaîne de télévision de la TSR RTS (Radio Télévision Suisse) n'est plus diffusée en France depuis début juin © Maxppp - Jean-François FREY

Franche-Comté, France

"J'ai encore eu un courrier d'un téléspectateur qui réclame le retour de la télévision publique suisse" affirme Martial Bourquin, sénateur socialiste du Doubs. Selon l'élu, des milliers de courriers et de messages ont été envoyés par des citoyens franc-comtois pour s'émouvoir de l'arrêt de la diffusion de la TSR Suisse en France. Le parlementaire a donc adressé ce mardi un courrier aux suisses : au président du Gouvernement du Jura, et aux maires de Délémont et de Porrentruy. Il souhaite obtenir un rendez-vous afin d'évoquer la situation. Martial Bourquin espère ainsi "remettre en activité l'émetteur du Chasseral", qui permettait jusqu'au 3 juin dernier d'obtenir la télévision suisse sur les télévisions franc-comtoises.

Une question de service public pour le parlementaire

Pour Martial Bourquin, le retour de la RTS 1, la RTS 2 ou la SRF est essentiel : "Quand une personne est frontalière, elle va tous les jours en Suisse, elle prend la météo sur la situation des routes. (...) Vous vous rendez compte des liens économiques et culturels qu'a la Franche-Comté avec la Suisse? Et tout d'un coup on stoppe tout ça? De façon abrupte et sans discussion? (...) C'est une habitude, ici dans le Doubs, de regarder par exemple l'émission 'Temps Présent' sur la télévision suisse romande. Ce sont des programmes de très grande qualité culturelle d’information, d'investigation. C'est vraiment dommageable".

Plusieurs dizaines de milliers d'euros pour remettre en route un émetteur

Selon le sénateur du Doubs, il devient donc nécessaire de rétablir la télévision suisse sur les écrans des habitants franc-comtois : "il suffit de remettre en route l’émetteur du Chasseral qui diffuse très largement sur la partie du Doubs. La remise en place de cet émetteur c'est quelques dizaines de milliers d'euros par an, ce n'est rien".

Prendre exemple sur la situation en Haute-Savoie

Il y a un projet de redémarrage des émetteurs suisses vers la France en discussion sur le secteur de Genève. "La décision se prend dans les jours qui viennent" affirme Martial Bourquin, soulignant le fait que "ce qui est possible à Genève, est possible dans le Doubs. Nos amis suisses ont été impressionnés par les dizaines de milliers de plaintes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu