Économie – Social

La Teste-de-Buch : Un "job dating" de l'apprentissage

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde jeudi 20 octobre 2016 à 4:00

Un job dating de l'apprentissage
Un job dating de l'apprentissage © Radio France - Stéphane Hiscock

Bassin Formation, le CFA de la Teste-de-Buch, proposait ce mercredi 30 offres d'apprentissage dans l'hôtellerie, la maintenance navale et la poissonnerie. Contrairement aux idées reçues, il existe encore des patrons qui veulent bien former des jeunes.

L'apprentissage c'était l'une des priorités du gouvernement. En 2015 François Hollande s'était fixé comme objectif le chiffre de 500.000 apprentis en 2017. A l'époque, le chef de l'État avait pris une mesure phare : zéro charges sociales et zéro salaires à payer pendant une année d'apprentissage pour un patron qui prend sous son aile un jeune de moins de 18 ans.

Au CFA de La Teste ce mercredi les jeunes attirés par ce type de formation ont pu découvrir une trentaine d'offre. Des patrons de l'hôtellerie, de la maintenance navale et des poissonneries du Bassin d'Arcachon souhaiteraient former des apprentis, malheureusement les jeunes motivés ne courent pas les rues.

Des patrons motivés on en a, ce qui manque c'est des jeunes pour répondre aux offres.

— Christine Masse, responsable information au CFA de La Teste

Aujourd'hui moins de 5 % des entreprises françaises prennent sous leurs ailes des apprentis pourtant les aides gouvernementales pour l'embauche d'un mineur sont tout à fait attractives . "L'important c'est de commencer le plus tôt possible" estime Vincent Coudert, directeur du CFA. Problème : l'alternance séduit peu les jeunes . Eux préfèrent rester au lycée quitte à s'ennuyer et à 18 ans il est souvent trop tard pour rattraper le train des apprentis.

Les patrons ne veulent pas d'apprentis ! Vrai ou faux ? La réponse de Vincent Coudert, directeur de Bassin Formation

Partager sur :