Économie – Social

La trésorerie de Royère-de-Vassivière fermera le 1er janvier 2016

Par Quentin Chillou, France Bleu Creuse jeudi 29 octobre 2015 à 18:52

Les finances publiques veulent arriver au tout-internet en 2019
Les finances publiques veulent arriver au tout-internet en 2019 © Radio France - Quentin Chillou

En 2019, les impôts seront totalement déclarés, payés et reçus via internet. Mais dès 2016, la Direction des finances publiques de la Creuse fermera une trésorerie : celle de Royère-de-Vassivière. Les habitants vont-ils perdre un service ? Non, grâce aux Maisons de service au public.

Selon la Direction des finances publiques de la Creuse, la fréquentation aux guichets a baissé de 20% par rapport à 2014. Et sur les rares personnes qui y viennent toujours, seulement la moitié se déplace pour un paiement.

En Creuse depuis quelques mois, les trésoreries n'ouvrent plus que le matin. A partir du 1er janvier 2016, l'une d'entre elle n'ouvrira plus du tout : celle de Royère-de-Vassivière. "L'évolution du réseau se fait de manière adaptée, sans précipitation", assure Gérard Perrin, le directeur départemental des finances publiques.

Les gens de Royère auront au final davantage de services disponibles

Un mal pour un bien finalement, selon Jean-Luc Leger, conseiller départemental socialiste. "De ce handicap, on a su en faire une chance", même si l'élu était originalement très remonté contre la fermeture.

S'il est aujourd'hui satisfait, c'est que la solution semble être miracle : "_Avec la maison de service au public qui s'installera dans les locaux de la Poste, les gens de Royère auront au final davantage de services disponible_s." Des services tels que la CAF ou Pôle Emploi, et tout ceux qui souhaiteront tenir une permanence dans la fameuse maison.

Fermeture de la trésorerie : un mal pour un bien ?

Moins de Creusois imposés cette année

Il y a trois ans, le Creuse comptait 44% de foyer imposables. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 37%. Une baisse qui s'explique par la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu. Sur un an, l'économie se chiffre à un million d'euros pour les contribuables creusois.