Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Twingo va disparaître, Renault annonce la fin de la production

-
Par , France Bleu

Renault va cesser de fabriquer la Twingo a annoncé son directeur général dans Challenges mardi 26 janvier.

La dernière Twingo au salon de l'automobile de Tokyo en 2019.
La dernière Twingo au salon de l'automobile de Tokyo en 2019. © Maxppp - Rodrigo Reyes Marin/ZUMAPRESS.com

La Twingo, la célèbre petite citadine de Renault, ne sera bientôt plus produite. La troisième génération sera le dernier modèle fabriqué par la marque française a confirmé Luca De Meo, directeur général de Renault, le 26 janvier dans le journal Challenges.fr. "Renault va abandonner le segment A (petites voitures d’entrée de gamme)", a-t-il expliqué. "Je considère que c’est dommage d’abandonner ce type de véhicules, mais les petites voitures thermiques vont disparaître à cause des règles du jeu" européennes, a-t-il ajouté. 

L'Union européenne s'est fixé pour objectif d'abaisser ses émissions de CO2 de 55 % d'ici 2030 imposant aux constructeurs de revoir leurs priorités. "Ça devient très difficile de rentabiliser un modèle à essence de 3,60 mètres de long", a affirmé Luca De Meo dans Challenges. "On n’est pas capable de faire tout seul un tel modèle", a par ailleurs indiqué le dirigeant du groupe, référence au fait que la marque Daimler, qui mutualisait la production de ses Smart avec les Twingo de Renault, a mis fin au partenariat il y a deux ans.

Plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans

En difficulté, le constructeur français a annoncé fin mai un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans, prévoyant quelque 15.000 suppressions de postes dans le monde. Les ventes ont chuté de 21,3% au niveau mondial, ses marques Renault, Dacia, Alpine et Lada étant très exposées dans les pays qui ont été les plus sévèrement confinés.

Mi-janvier, le constructeur automobile a dévoilé les grandes lignes de son plan pour redresser la barre. La "Renaulution" passera par l'accroissement de l'offre de véhicules hybrides et hybrides rechargeables. L'accent sera notamment mis sur les camionnettes à hydrogène dès la fin 2021, via une coentreprise avec le pionnier américain Plug Power. Le constructeur va également continuer à investir dans le gaz naturel (GNV) et le GPL, qui rencontre un beau succès chez Dacia.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess