Économie – Social

A la veille du début de la saison du gras, la morosité des éleveurs de Dordogne

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord jeudi 3 novembre 2016 à 18:56

Sur un marché au gras - illustration
Sur un marché au gras - illustration © Maxppp - Maxppp

Le premier marché au gras de l'automne, c'est ce samedi à Périgueux. L'occasion de faire le plein de cuisses de canards gras, de rillettes, ou de carcasses et de foie gras. Mais cette année, après les épisodes de la grippe aviaire, les éleveurs ont vu une partie de la clientèle s'éloigner

Ca y est... La température baisse. Le froid arrive. Et avec lui, la saison des marchés au gras. Le premier marché au gras de Périgueux a lieu ce samedi ! Ce sera place Saint Louis de 8h à 12h. Il y aura aussi un marché à Thiviers.

Il y aura aussi des producteurs présents sur le marché de Ribérac ce vendredi. L'occasion de faire un premier plein de rillettes, de cuisses de canard, de carcasse ou même de foie gras.

Le témoignage d'une éleveuse

Une saison du gras qui arrive cette année après les cinq semaines de vide sanitaire du printemps dans le sud ouest dû à la grippe aviaire. Depuis, l'élevage a repris. Les producteurs se sont mis aux nouvelles normes sanitaires très strictes. Mais les acheteurs ne sont pas encore tous revenus disent-ils. Les producteurs parlent d'un climat très morose.

"Après l'épisode du vide sanitaire, on a eu personne à la ferme pendant tout le mois de juillet, on était des pestiférés" dit une éleveuse installée près de Hautefort

Si l'élevage a repris, si les clients reviennent, c'est très doucement. Et la perte d'exploitation ne sera jamais compensée totalement explique l'éleveuse. A tout cela s'ajoute les difficultés économiques qui font perdre du pouvoir d'achat aux acheteurs potentiels. Les éleveurs espèrent une reprise franche de la consommation de canard ou d'oie dès l'approche des fêtes de Noël.