Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La vente du siège de la CCI de Tours sera réalisée sous 2 ans

lundi 27 novembre 2017 à 6:01 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L'hôtel particulier qui accueille, rue Jules Favre, le siège de la CCI Touraine depuis 1803 pourrait être vendu très rapidement, d'ici moins de 2 ans. Estimé à plusieurs millions d'euros, il intéresse déjà les acheteurs potentiels, ce qui permettra de soulager les finances de la chambre.

Le siège de la CCI Touraine, rue Jules Favre
Le siège de la CCI Touraine, rue Jules Favre - Google Maps

D'ici moins de 2 ans, sans doute avant, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Tours aura quitté son hôtel particulier, rue Jules Favre, à deux pas de la rue Nationale. Un bien estimé à plusieurs millions d'euros. Même si le siège de la CCI n'est pas officiellement encore en vente, la chambre consulaire a acté le départ de la rue Jules Favre pour se désendetter face aux baisses des ressources fiscales imposées par l'Etat. Pour la CCI de Touraine, le budget en 2018 va être amputé d'1 million, soit une baisse de 17%. Autant dire que la vente du siège devient urgente.

Un emprunt de 7 à 8 millions pour financer le plan social lié au fiasco de France Business School

Car en plus de ce budget en forte baisse, il y aura à payer dans 2 ans (dès le 1er janvier 2020), les premières traites du prêt souscrit après le fiasco de France Business School. Un prêt de 7 à 8 millions d'euros destiné à financer le plan social. Autant dire qu'avec un peu moins de 60 salariés, et un budget en forte baisse, le président de la CCI, Philippe Roussy, veut accélérer la vente de l'hôtel particulier qui accueille le siège de la chambre depuis 1803. Avec une surface de 5000 m2, les candidats à la reprise se positionnent déjà. Il y a déjà plusieurs offres précise Mr Roussy alors que les locaux ne sont pas officiellement en vente. Rien n'a été encore voté par le conseil d'administration. Ce n'est pas la partie historique qui intéresse,il y a trop de contraintes architecturales, mais la partie bureau. La valeur du siège, idéalement situé à quelques mètres de la rue Nationale, est estimé à plusieurs millions d'euros. Du coup la CCI pourrait déménager à terme dans les locaux de l'Escem dans le quartier des Fontaines.