Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La verrue de la rue Jules Barni à Amiens va enfin disparaître

-
Par , France Bleu Picardie

Deux bâtiments de la rue Jules Barni à Amiens les numéros 26 et 28, menacent de s'effondrer depuis maintenant 7 ans. Ils vont enfin être démolis à la fin de l'été.

Le chantier de démolition des 26-28 rue Jules Barnie à Amiens a enfin commencé
Le chantier de démolition des 26-28 rue Jules Barnie à Amiens a enfin commencé © Radio France - Axelle Labbé

Amiens, France

Certains commerçants du quartier s'en souviennent encore. En septembre 2012, une canalisation d'eau avait éclaté pendant des travaux réalisés par le service des eaux d'Amiens Métropole, provoquant de grosses fissures sur les immeubles des numéros 26 et 28. Le bar-tabac Le Jean Bart n'avait jamais pu rouvrir, et tous les habitants avaient du être évacués. Après 7 ans de bataille entre les assurances et la ville, ça y est, le chantier est lancé. Après le désamiantage, déjà bien commencé, les deux immeubles vont enfin être démolis

La fleuriste, Sophie Lepers est installée au numéro 34 depuis 14 ans. Elle a hâte que tout cela se termine, d'autant qu'elle est coincée entre ce chantier là, et celui de l'agrandissement de l'école de la Sainte-Famille au dessus, qui construit une cuisine, un restaurant scolaire et un internat. "Ça fait 8 ans qu'on subit ça, on en a ras le bol!" explique-t-elle, assurant avoir perdu des clients

À cause du chantier, les voies de circulation ont été réduites, le nombre de places de parking aussi. Derrière le comptoir du bar "Au bon accueil", au numéro 33, Anis Toudji prend son mal en patience : "ça fait du bruit, de la poussière, les gens se plaignent tout le temps. Et avec la chaleur, ça n'arrange rien!"

Les deux immeubles vont être démolis quasiment brique par brique pour éviter d'endommager les bâtiments mitoyens - Radio France
Les deux immeubles vont être démolis quasiment brique par brique pour éviter d'endommager les bâtiments mitoyens © Radio France - Axelle Labbé

"On est soulagé que tout ça se règle rapidement, détaille Isabelle Pelletier, la directrice de l'agence H.A.P. Immobilier, installée au numéro 17 depuis 14 ans . "Les gens viennent moins, on ne peut pas se garer, et avec les travaux c'est pire. Malgré tout ça, la rue Jules Barni reste un quartier très agréable à vivre, c'est un quartier un peu plus populaire, mais on est très heureux que ces deux immeubles puissent être abattus rapidement".

Coût du chantier : 200 000 euros. Les deux immeubles vont être démolis quasiment brique par brique pour éviter d'endommager les bâtiments mitoyens. Tout cela devrait être terminé d'ici fin août/début septembre. 

Choix de la station

France Bleu