Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La vignette pour les poids lourds sauvera-t-elle nos routes côte-d'oriennes ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les camions pourront bientôt afficher une nouvelle vignette sur leur pare-brise. L'objectif de cette taxe est d'enfin faire contribuer les transporteurs étrangers au financement de nos routes. Mais en Côte-d'Or, les routiers refusent de payer, les collectivités, elles, doutent de son efficacité.

.
. © Radio France - Lila Lefebvre

Côte-d'Or, France

Depuis le fiasco de l'écotaxe, l'Etat français cherche un moyen de faire contribuer les transporteurs étrangers au financement de nos infrastructures routières. Ce week-end, le ministre de la transition écologique a évoqué la mise en place d'une vignette. Alors que les routiers  français refusent de payer cette nouvelle taxe, les collectivités locales, à qui il revient de financer l'entretien des routes, doutent de l'efficacité de la mesure.

La petite route départementale 3B qui traverse Marsannay-le-Bois souffre : nids de poules,  fissures, chaussée déformée. Les coupables, le maire Christophe Monnot les reconnait à leurs larges traces de pneus sur la chaussée : "les meilleurs jours il en passe une dizaine, mais parfois plus d'une centaine !". Marsannay se trouve en plein dans le couloir routier qu'empruntent les camionneurs des pays de l'Est pour rejoindre le sud de la France.

"Ce n'est pas la seule, insiste Hubert Poulot, conseiller départemental de Côte-d'Or en charge de l'entretien des routes. Beaucoup de camions sortent de l'autoroute à Beaune, passent par les réseaux secondaires, notamment l'ancienne nationale 6 pour reprendre l'autoroute seulement à Avallon. Ils paient moins, et en attendant ces routes, c'est le département qui les paie". La Côte-d'Or dépense en moyenne dix millions d'euros par an pour la réfection et l'entretien de ses infrastructures routières (routes départementales), à l'aide de financements de l'Etat. "Mais les dotations baissent, nous devons nous reposer sur les impôts locaux pour boucler notre budget." 

"Pas question de payer un nouvelle taxe", Georges Grenier, président de la fédération des transports de Bourgogne Franche-Comté.

De leur côté les transporteurs routiers savent qu'une telle taxe ne pourra pas être réservée aux camionneurs étrangers. "Le droit européen impose que ce type de mesure soit appliqué uniformément sur le territoire, nous assure Georges Grenier, le président de la fédération des transports de Bourgogne Franche-Comté, il ne peut y avoir de discrimination entre transporteurs français et étrangers. "Mais pour nous, il n'est pas question de payer une nouvelle taxe, poursuit-il, après la suppression de l'écotaxe nous avions accepté une taxe sur les carburants de quatre centimes d'euro par litre". Ajoutez à cela les 4000 euros payés par an et par camion par les transporteurs et les taxes sur le carburant payées par tous les automobilistes, "ça suffit !", coupe Georges Grenier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu