Infos

La visite de François Hollande chez Michelin

Par Dominique Manent et Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 18 avril 2014 à 17:29

Le siège de Michelin à Clermont-Ferrand.
Le siège de Michelin à Clermont-Ferrand. © Alexandre Chassignon - Radio France

Le président de la République était ce vendredi 18 avril à Clermont-Ferrand pour visiter le chantier du futur centre de recherche du manufacturier français ainsi qu’un des sites de production. Un déplacement perturbé par les révélations sur le conseiller du président Aquilino Morelle.

François Hollande était ce vendredi 18 avril en visite à Clermont-Ferrand sur différents sites du manufacturier Michelin , accompagné d’Arnaud Montebourg, le ministre de l‘Économie, du redressement productif et du numérique. Un déplacement suivi par de nombreux journalistes, et pour cause, c’était son premier en France depuis deux mois. Le président a salué une entreprise française historique "qui correspond à notre identité, à nos valeurs" .

Le président a rencontré des salariés Michelin

Le président de la République a débuté la journée par une visite du centre de recherche et de technologie de Ladoux . L’entreprise de pneumatiques y a présenté ses innovations, François Hollande a même effectué un essai au volant d’une voiture sur route mouillée . Après avoir rencontré quelques employés de Michelin dans un des ateliers de Ladoux , le président a animé dans la matinée une table ronde avec les acteurs de la filière automobile . La visite présidentielle s’est terminée par un déjeuner avec une vingtaine de salariés du manufacturier. Une rencontre dans une ambiance détendue selon ceux qui y ont participé.

HOLLANDE MICHELIN ENROBE

Un déplacement perturbé

Devant le site de Ladoux ce vendredi 18 avril au matin, une soixantaine de manifestants s’étaient rassemblés à l’appel de la CGT Michelin pour interpeller le président et protester contre la politique du gouvernement. François Hollande qui a déclaré pour clore sa visite qu’il n’aurait aucune raison d’être à nouveau candidat ou aucune chance d'être réélu si le chômage de baisse pas d’ici 2017 .

Les révélations de Médiapart sur le conseiller présidentiel Aquilino Morelle ont quelques peu agité le déplacement du président . A ce sujet, François Hollande s'est contenté de déclarer que la décision de son conseiller était la seule qui convenait .

Partager sur :