Infos

La Voix du Nord confirme son projet de plan social

Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu mardi 10 janvier 2017 à 18:43

Le plan social a été confirmé ce mardi à la Voix du Nord
Le plan social a été confirmé ce mardi à la Voix du Nord © Maxppp - Eric Turpin

Un comité d'entreprise extraordinaire avait lieu ce mardi à la Voix du Nord. La direction a confirmé aux représentants des salariés son projet de plan de sauvegarde de l'emploi. 178 postes seraient supprimés. Les syndicats espèrent limiter la casse.

Les premières pages du plan social de la Voix du Nord se sont écrites ce mardi. Le comité d'entreprise extraordinaire, première réunion entre direction et syndicats au sujet du plan de sauvegarde de l'emploi, a eu lieu sur le site de l'imprimerie du journal, à Marcq-en-Baroeul, dans la zone industrielle de la Pilaterie. La direction du quotidien régional a confirmé son projet, sans précédent par son ampleur, de supprimer 178 postes, soit un quart de l'effectif, d'ici à fin 2018.

Le directeur général délégué de la Voix du Nord, Gabriel d'Harcourt, explique qu'il faut en passer par là pour éviter le pire : "Le plus choquant dans l'environnement actuel, ce serait de ne rien faire. Ce serait peut-être le plus confortable mais cela donnerait une situation extrêmement délicate dans un délai assez proche. Donc profitons de ce que nous soyons dans une situation saine pour mener les réorganisations à temps".

Gabriel d'Harcourt, directeur général délégué la Voix du Nord

La Voix du Nord est aujourd'hui bénéficiaire. Ce qui ne manque pas de crisper l'intersyndicale, composée du SNJ, SNJ-CGT, CGT, et CFDT. Bertrand Bussière, représentant du Syndicat national des journalistes dénonce "un plan préventif. Supprimer un quart des effectifs dans une entreprise qui dégage des bénéfices, c'est absolument énorme".

Bertrand Bussière, délégué SNJ la Voix du Nord

Plan de départs volontaires

Une période de négociations de trois mois s'ouvre à présent. La direction a "bon espoir d'éviter les licenciements", en proposant un plan de départs volontaires. Les syndicats, eux, vont "se battre bec et ongles pour qu'il y ait moins de suppressions de postes qu'annoncé". Une assemblée générale des salariés aura lieu samedi 14 janvier, à 11h, à la Pilaterie.

Journal papier contre site internet ?

La direction a baptisé son projet "Demain la Voix". Elle dit et répète que dans un contexte de transformation des manières de s'informer, par le biais d'internet, le journal doit évoluer. Le directeur général délégué de la Voix du Nord, Gabriel d'Harcourt, conteste toutefois miser toute sa stratégie sur le numérique, dans un quotidien qui fait 95% de son chiffre d'affaire grâce au journal papier : "On est dans une approche qui vise à améliorer nos contenus, et à être dans une bonne complémentarité".

Reportage de Cécile Bidault

Partager sur :