Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Zone Touristique de Dijon fonctionne-t-elle si bien que cela ?

lundi 14 mai 2018 à 8:06 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Le rapport rendu début mai par la Direction Générale des Entreprises, qui dépend de Bercy montre que moins de 10% des commerces de la ZTI dijonnaise ont ouvert en 2017. C'est la ZTI de province qui fonctionne le moins bien. Pourtant les avis des commerçants sont positifs. Reportage.

Moins de 10 % des commerces de la ZTI dijonnaise ont ouvert en 2017 (photo d'illustration)
Moins de 10 % des commerces de la ZTI dijonnaise ont ouvert en 2017 (photo d'illustration) © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

La ZTI de Dijon fonctionne-t-elle si bien que cela ?  Pas si sûr au vu du rapport rendu début mai par la Direction Générale des Entreprises, direction qui dépend de Bercy. Cette enquête annuelle auprès des commerces situés en Zone touristique internationale , montre que Dijon est la ZTI de province qui marche le moins bien, avec moins de 10% de commerces ouverts le dimanche en 2017.

Moins de 10% de commerces ouverts le dimanche en 2017

Un chiffre très faible au regard des autres zones, à Deauville cela tourne autour des 70% et même à Antibes qui figure parmi les zones  moins bien classées, on reste au-dessus des 10 % avec des pointes à près de 40% en été.

L'autre chiffre préoccupant de ce rapport, c'est le faible chiffre d'affaires réalisé à Dijon avec l’ouverture le dimanche, quelques 21% des commerces de la ZTI ont réalisé moins de 10% de leur chiffre d’affaires ce jour-là tandis que 73% des commerces n’ont réalisé aucun chiffre d'affaires. 

Pour établir ces résultats, la DGE s'est appuyé sur les données 2017 des ZTI de province en dehors de Paris, à savoir Nice, Cagnes-sur Mer, Antibes, Saint-Laurent-du-Var, Cannes mais aussi Deauville, La Baule-Escoublac et Serris-Val-d'Europe près de Disneyland.

Relire sur le sujet : Dijon : ses ambitions touristiques internationales

Les commerçants interrogés favorables à la ZTI

Pourtant dans ce même rapport les commerçants dijonnais interrogés se disent favorables à la mise en place des ZTI à 39% et 37 % d'avis restent neutres. 24% d'avis sont négatifs, ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne réalisée dans l'ensemble des ZTI.

De nombreux commerces étaient ouverts à Dijon ce dimanche 14 mai à l'occasion de la braderie de printemps. - Radio France
De nombreux commerces étaient ouverts à Dijon ce dimanche 14 mai à l'occasion de la braderie de printemps. © Radio France - Stéphanie Perenon

Décalage entre grandes enseignes et magasins indépendants

Alors pourquoi moins de 10% des commerçants ont ouvert le dimanche en 2017 ? C'est une question financière pour Sabine, responsable d'un magasin rue Piron. "Entre les succursales et les indépendants on n'a pas le même fonctionnement, c'est une question de rémunération". Pour Clara qui travaille dans une enseigne indépendant tout près, _"_les dijonnais ne sont pas encore habitués _mais ça vient petit à petit , il y a par exemple un nouveau marché place des Cordeliers un dimanche par mois, on voit et on avise après."Mais dans la rue tout près, deux grandes enseignes ouvrent tous les dimanches. l'une depuis le début, et depuis janvier dernier pour l'enseigne danoise de la déco pas cher. Sophie Petitjean, responsable d'équipe en est persuadée, "ça va changer"_ dit-elle, "car on a de plus en plus d’habitués qui viennent aussi le dimanche et les touristes qui nous connaissent chez eux, sont contents de nous retrouver ouverts ici."

Les touristes assez nombreux pour faire vivre la ZTI ?

L'enjeu c'est aussi la clientèle les dimanches. Si les touristes sont plus nombreux dans la cité des Ducs admet cette salariée d'un magasin rue du Bourg, . "Le projet de Cité de la Gastronomie c'est bien, pour nous ramener du monde et offrir un meilleur rayonnement mais les touristes ne sont là que deux mois dans l'année et le reste du temps ce ne sont pas eux qui nous font bosser!"

Reportage auprès des commerçants dijonnais ce dimanche 14 mai lors de la traditionnelle braderie de printemps

"L'ouverture le dimanche serait bénéfique si une majorité de commerçants ouvrait ensemble", pour cette responsable de magasin en centre-ville, la ZTI c'est bien mais "il faudrait que tout le monde joue le jeu." Certains continuent de faire ce pari, et rue de la Liberté, un grand magasin de prêt-à-porter masculin, a fait le choix depuis début avril d'ouvrir les dimanches. Pour son responsable local, Gaëtan, "on ouvre car il a y a pas mal de touristes, même si le flux est assez aléatoire, on s'est donné six mois à un an pour voir si ça marche ou pas."

Gaëtan responsable d'un grand magasin de prêt-à-porter rue de la Liberté à Dijon

Un avenir incertain pour la ZTI dijonnaise

Mais l'avenir de la ZTI de Dijon reste incertain. Le classement de la Métropole dijonnaise a été récemment invalidé par le Tribunal administratif de Paris. La Ville de Dijon a fait appel.