Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Lacropte : la municipalité annonce une dette de 844.000 euros

-
Par , France Bleu Périgord

C’est une des conséquences de l’affaire d’escroquerie mise à jour en avril dernier ; 300 000 euros détournés par l’ancien secrétaire de mairie, le frère de l'ancien maire Jean-Pierre Saint-Amand. Claudine Faure, la nouvelle maire avait promis une réunion d’information. Elle a annoncé vendredi soir que la ville ne peut envisager quelconques travaux et en appelle à la solidarité.

La mairie de Lacropte est endettée à hauteur de 844 000 €. Les impôts risquent d'augmenter légèrement.
La mairie de Lacropte est endettée à hauteur de 844 000 €. Les impôts risquent d'augmenter légèrement. © Radio France - Mila Ta ninga

La douche froide tant redoutée redoutée est arrivée ce vendredi soir pour les habitants de Lacropte (650 habitants). Lors d'une réunion publique, la maire de la commune, Claudine Faure a annoncé une dette de 844 000€ . Le secret de polichinelle a été dévoilé quasiment au lendemain des élections municipales. Le secrétaire de maire, Joël Saint-Amand, le frère du maire sortant, aurait détourné près de 300.000 euros des comptes de la mairie.

À quoi il faut ajouter 40.000 euros de subventions municipales récupérés lorsqu'il était président de l'Amicale Laïque de Lacropte. D’après l’analyse financière qui a été donnée à Claudine Faure, il faudra attendre 2027 pour revenir dans la tranche des communes de la même catégorie.  "Nous redeviendrons «normaux» au point de vue des finances".  Mais l’année 2036 est aussi une date envisageable.

Et les comptes parlent d’eux-mêmes :

"Les logements sociaux ont été vendus  pour 940.000 euros, un terrain communal pour 11.540 euros et le presbytère vendu en 2012 pour 162.000 euros.  Ce qui fait qu’il y a eu 1,1 millions d'euros de biens vendus appartenant à la commune. À cela, il faut soustraire les travaux effectués pour 600.000 euros. Quelques dettes ont été remboursées. À cette date, nous avons bien 844.000 euros de dette. Il nous reste l’église, la salle polyvalente, la mairie et la Poste. Soit plus rien de vendable." — Claudine Faure, maire de Lacropte

Pourtant, cet argent aurait été le bien venu pour les travaux urgents à faire dans la commune, comme certaines routes et chemins. "Au lieu d’avoir des nids de poules, on aura des nids de dindes" , tente de plaisanter un habitant, qui participera à la réunion de ce soir pour "savoir à quelle sauce il va être mangé" .

Lacropte " Nous n'avons plus aucun patrimoine vendable. J'espère que nous aurons des aides " Claudine Faure maire de Lacropte,

Des solutions a minima

Il faut attendre le rapport de la cours de Comptes qui s’est saisie du dossier budget de Lacropte pour savoir exactement ce que peuvent faire les élus pour amoindrir le coût de la dette sur les administrés. Un étalement du crédit ? Des aides de l’État ? Des élus ? Le doute persiste. Une chose est sûre, il est impossible d’augmenter considérablement les impôts.

"C’est au Conseil municipal d’impulser l’envie de s’en sortir. Il est vrai que nous ne sommes pas une commune où les impôts sont chers. Que les impôts augmentent pour que nous soyons dans la strate des communes environnantes, ça peut le faire, sans que l’augmentation soit trop contraignante pour notre population. Mais nous ne pouvons pas aller plus loin." — Claudine Faure, maire de Lacropte

Il faut dire que la commune de Lacropte est assez défavorisée. La moyenne des revenus est de 1.300 euros par mois, alors que le salaire moyen des communes voisines tourne autour des 1.500 euros. À cela, il faut ajouter le chômage : quasiment à 18 % contre 10 % pour ses voisins. Ce qui fait dire à la maire que la situation est "extrêmement préoccupante".

"On fera tout ce qu’on peut pour que ça fasse le moins mal possible. Nous ne pouvons que constater ce qu’il nous arrive et les chiffres que nous avons. Pour le moment nous ne pouvons pas aller plus loin. Nous ne pouvons pas penser à d’autres projets aujourd’hui." — Claudine Faure, maire de Lacropte

Déjà quelques communes voisines ont proposé leurs aides. Comme par exemple en ce qui concerne le fauchage des banquettes (des bords de routes). Des solutions qui ne peuvent aller bien loin. Claudine Faure le sait, son mandat sera celui de la débrouille.

Lacropte " Nous avons une dette de 844 000 € étalée jusqu'en 2036 "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu