Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lactalis à la conquête de l'Ouest : le groupe mayennais rachète les fromages de l'Américain Kraft Heinz

-
Par , France Bleu Mayenne

Lactalis s'empare d'une partie de la société américaine Kraft Heinz et confirme son intérêt pour les Etats-Unis.

Le siège de Lactalis en Mayenne
Le siège de Lactalis en Mayenne © Maxppp - EDDY LEMAISTRE/EFE/Newscom/MaxPPP

Ça fait 50 ans que l'industriel mayennais est implanté outre-atlantique. La famille Besnier, propriétaire du groupe, fait ses premiers pas aux États-Unis en 1972, grâce entre autres, au brie, fromage très prisé des consommateurs américains. 

Lactalis vise le leadership aux USA

Arrivé sur la pointe des pieds, Lactalis, désormais, a décidé de lancer le sprint avec l'objectif, à moyen terme, de s'imposer comme le n°1 sur le marché US. Il en est encore loin c'est vrai mais en 3 ans seulement il y a eu de nombreuses acquisitions, des rachats. Un appétit d'ogre. Lactalis a du "cash", 20 milliards de chiffre d'affaires, est rentable, les banques suivent, prêtent. Alors certes le groupe s'endette mais dispose d'un compte bancaire très bien fourni. Une fois l'opération bouclée avec Kraft Heinz, les États-Unis deviendront ainsi le deuxième marché de Lactalis derrière la France et devant l'Italie.

L'endettement compensé par un énorme chiffre d'affaires

Le seul regret, c'est sans doute de ne pas avoir pris le contrôle de l'emblématique et populaire fromage à tartiner Philadelphia, qui reste dans le giron de Heinz. On ne vend pas comme ça les symboles. Mais aux Etats-Unis tout se négocie, tout s'achète, Lactalis l'a vite compris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess