Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lactalis - "Une affaire montée en épingle qui a pris une ampleur disproportionnée" explique un élu du Pays de Craon

-
Par , France Bleu Mayenne
Craon, France

Après le feu vert de l'Etat donné au groupe laitier pour commercialiser, de nouveau, de la poudre de lait pour bébé, le président de la communauté de communes du Pays de Craon se dit soulagé.

Patrick Gaultier le président de la communauté de communes du Pays de Craon
Patrick Gaultier le président de la communauté de communes du Pays de Craon © Radio France

"C'est une très bonne nouvelle pour le territoire". Patrick Gaultier est le maire de Renazé et il est également le patron de l'intercommunalité, où est située l'usine Lactalis, au coeur d'un scandale sanitaire qui a éclaté en décembre dernier. 

Aujourd'hui, il pense aux salariés du site et à tous les producteurs laitiers qui travaillent pour le groupe. Depuis de semaines et des semaines, ils avaient une "épée de damoclés" au-dessus de leur tête. 

Cela fait neuf mois que la petite ville de Craon est montrée du doigt. Patrick Gaultier est soulagé mais s'interroge sur l'ampleur que cette ce scandale sanitaire a pris : "ce sont les médias et un groupuscule (l'association des familles de victimes) qui veulent se faire mousser. Bon, groupuscule n'est pas le bon mot ! Je pense que cette affaire a été montée en épingle sur un problème industriel. Dans n'importe quelle entreprise agroalimentaire, c'est une problématique qui peut arriver n'importe où, n'importe quand"

Beaucoup de Mayennais, qui ont vécu au quotidien la crise, sont exaspérés par l'attitude de Quentin Guillemain, le président de l'association des familles de victimes. Un homme qu'ils soupçonnent de tirer profit du scandale pour d'éventuelles ambitions politiques. 

Quentin Guillemain sera reçu, le 25 septembre prochain, par le Préfet de la Mayenne. En apprenant la décision de l'Etat, il s'est déclaré trahi et a appelé au boycott de tous les produits Lactalis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu