Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Lancement historique d’une chaine de moteurs électriques chez PSA à Trémery

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L’usine de moteurs PSA de Trémery, au nord de Metz, est officiellement entrée dans une nouvelle ère. Le groupe automobile a inauguré ce mercredi sa ligne de production de moteurs électriques, la première de l'histoire du groupe.

Le 1er moteur électrique de PSA fabriqué et dévoilé à Trémery.
Le 1er moteur électrique de PSA fabriqué et dévoilé à Trémery. © Radio France - François Pelleray

Trémery, France

L’usine de moteurs PSA de Trémery au nord de Metz (Moselle) a inauguré ce mercredi sa première ligne de fabrication de moteurs électriques, la première du groupe automobile. D'ici cet été, cette ligne occupera 150 des 2.500 employés du site. Pour l'heure, 200 moteurs électriques sortent chaque jour, mais l'objectif est d'atteindre les 180.000 unités par an à partir de cet été.

Trois modèles 100% électriques sont en vente : Peugeot e-208 et e-2008, DS 3 CROSSBACK E-TENSE, Opel Corsa-e. Mais d’ici 2025, tous les modèles du groupe auront une version électrique ou hybride.

Objectif 900.000 moteurs électriques par an en 2025

Cette nouvelle ligne de production n’est pas très bruyante, et surtout elle est assez petite au milieu d'un des hangars immenses du site de Trémery. L'objectif est d'atteindre les 900.000 moteurs électriques par an d'ici 2025. Les constructeurs automobiles auront l'obligation dès l'an prochain de ne pas dépasser les 95 grammes de CO2 rejettes par km, sur la moyenne de leurs véhicules immatriculés. 

La région Grand Est a été partenaire de ce projet à Trémery. Aujourd'hui, son président Jean Rottner est candidat pour accueillir une usine de fabrication de batteries et pour une filière de traitement des batteries usagées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu