Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Landes : pas de fermeture d'usine DRT après le rachat par Ardian promet le patron du leader landais de la chimie verte

lundi 4 décembre 2017 à 19:40 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Pas de fermeture d'usine dans les Landes mais des investissements et le maintien des acquis des salariés. Le patron de la DRT a pris des engagements rassurants ce lundi face aux syndicats. Le groupe landais va être racheté pour un milliard d'euros par la société française d'investissement Ardian.

Le patron de DRT, Laurent Labatut, promet qu'aucun site industriel du groupe landais ne fermera dans le département, après le rachat par Ardian
Le patron de DRT, Laurent Labatut, promet qu'aucun site industriel du groupe landais ne fermera dans le département, après le rachat par Ardian - DRT

Vielle-Saint-Girons, France

Le PDG de la DRT a convoqué les syndicats en comité d'entreprise extraordinaire ce lundi matin. Laurent Labatut a répondu aux questions après l'annonce, jeudi dernier, du rachat du groupe landais, spécialisé dans les produits dérivés de la résine du pin, par Ardian. La société française d'investissement Ardian va débourser un milliard d'euros pour cette acquisition du leader landais de la chimie verte.

Le PDG de la DRT s'est voulu rassurant sur l'avenir du groupe landais fondé en 1932 par sept sylviculteurs du département. La DRT emploie plus de 600 salariés sur quatre sites dans les Landes, à Vielle-Saint-Girons, Castets, Lesperon et Dax.

Aucune fermeture d'usine et maintien des acquis sociaux

Laurent Labatut a explique aux syndicats qu'aucune menace ne pèse sur les quatre site landais de la DRT : aucune fermeture d'usine, aucun licenciement n'est prévu. Les salariés vont conserver l'ensemble de leurs acquis sociaux.

Le futur actionnaire de DRT envisage de renforcer les différents sites du leader landais de la chimie verte dans les Landes dont celui de Vielle-Saint-Girons. - Radio France
Le futur actionnaire de DRT envisage de renforcer les différents sites du leader landais de la chimie verte dans les Landes dont celui de Vielle-Saint-Girons. © Radio France - Frédéric Denis

Le PDG de la DRT a même promis aux syndicats que les actionnaires ne toucheraient pas de versement de dividendes dans les années à venir et qu'il y aurait des investissements dans les Landes.

"Nous tablons sur une trentaine d'embauches dans les prochains mois sur nos sites landais" — Laurent Labatut, pdg de DRT

Laurent Labatut explique que DRT veut développer tous ses sites industriels en Nouvelle Aquitaine. "Les seules conséquences sociales seront positives" selon le PDG de DRT car le futur actionnaire majoritaire Ardian s'est engagé à renforcer les structures de l'entreprise et donc de recruter. DRT va donc embaucher des ingénieurs, des techniciens, des commerciaux, soit une trentaine de salariés dans les prochains mois sur les différents sites landais.

" Il n'est pas prévu de fermeture de site dans la région, au contraire" explique le pdg de DRT Laurent Labatut

Mais le pdg de DRT n'a donné aucun calendrier, aucun chiffre. Laurent Labatut n'a dévoilé aucun projet précis, si ce n'est la promesse d'une quinzaine d'embauches en 2018 sur Vielle-Saint-Girons.

Les syndicats dans l'expectative

Les syndicats reconnaissent que sous l'impulsion de leur PDG, qui va rester à la tête du groupe landais, le chiffre d'affaire de la DRT a été multiplié par quatre en 10 ans, mais ils s'inquiètent de n'avoir aucune visibilité à moyen ou long terme. Ils restent donc dans l'expectative. Un élu résume le sentiment général : "On nous promet un avenir meilleur, il faut y croire".

Beaucoup de salariés de DRT ont en tête l'exemple récent de l'usine de panneaux de bois Darbo à Linxe. Rachetée par le fonds d'investissement germano-suisse Gramax, cette usine a finalement été liquidée il y a un an : 130 salariés sur le carreau. Les salariés de DRT craignent de subir le même sort à terme. Cela n'arrivera pas avec Ardian assure le pdg de la DRT. Laurent Labatut explique qu'il existe différents types de sociétés d'investissement.

Selon le pdg de DRT, "il n' y a aucun rapport avec Ardian, qui est issu du leader mondial AXA, et des sociétés comme Gramax et Electricité et Eaux de Madagascar qui s'apparentent beaucoup plus à des fonds vautour venus dépecer les entreprises dans lesquels elles ont investi".

Ardian sera un actionnaire majoritaire responsable assure le pdg de DRT Laurent Labatut

La direction de DRT convoque les syndicats à nouveau en comité d'entreprise lundi prochain à Vielle-Saint-Girons pour répondre à nouveau à leurs interrogations.

Laurent Labatut devrait être en mesure de leur présenter la nouvelle répartition du capital du groupe. La centaine d'actionnaires du groupe landais et les représentants d'Ardian devraient en effet se retrouver pour la finalisation de l'opération de transfert de propriété ce mercredi.

Les syndicats sauront d'ici fin décembre normalement la nouvelle répartition du capital de leur entreprise. DRT ne communique pas sur la valeur de son action. Lundi prochain, les syndicats devront donner leur avis, qui est consultatif, sur le changement d'actionnariat et donc de propriétaire de leur groupe.

La DRT emploie 1350 salariés dans le monde, dont 800 dans les Landes. Le groupe landais possède six usines hors de France, aux Etats-Unis, en Inde et en Chine.

L'usine DRT de Vielle-Saint-Girons est le plus gros site industriel de DRT dans les Landes avec 400 salariés. - Aucun(e)
L'usine DRT de Vielle-Saint-Girons est le plus gros site industriel de DRT dans les Landes avec 400 salariés. - DRT