Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : dans l'urgence, la Croix-Rouge va reprendre l'accueil de jour de Dax

-
Par , France Bleu Gascogne

France Bleu Gascogne a appris ce mercredi que la Croix Rouge allait finalement reprendre l'accueil de jour de Dax. Face à des difficultés financières, l'association qui gérait jusque là le lieu, avait décider de fermer la structure ce vendredi, à la veille de la période hivernale.

L'accueil de jour de Dax, une petite maison louée par la SNCF en bordure de voie ferrée.
L'accueil de jour de Dax, une petite maison louée par la SNCF en bordure de voie ferrée. © Radio France - Paul Ferrier

L'annonce avait été prise comme un choc pour les éducateurs et les bénéficiaires de l'accueil de jour de Dax. "Plus que dommage, ça nous met vraiment en colère pour les personnes", commentait une éducatrice rencontrée sur place cette semaine. Sa collègue continuait à propos des bénéficiaires : "là, ils sont désemparés". 

Ce vendredi, l'accueil de jour de Dax, situé le long de la voie ferrée à Saint Paul lès Dax, ferme ses portes. C'est une structure qui permet aux sans abris, ou aux personnes en grande précarité, de trouver durant la journée un peu de réconfort, de chaleur, une douche, à manger et des permanences sociales ou médicales. Alors quand la fermeture a été annoncée à ces personnes, il y avait effectivement beaucoup d'inquiétude. "Moi j'y viens tous les jours pour le café", raconte un premier bénéficiaire. 

Une jeune femme, à la rue depuis trois mois poursuit : "Ca me permet ici de voir des personnes adorables comme les éducatrices. Ca m'attriste que ce lieu ferme". Que va-t-elle faire de ses journées si elle n'a plus accès à l'accueil de jour ? "Je ne sais pas", répond la jeune femme, "on va aller faire la manche quelque part dans le centre de Dax". 

Pourquoi cette annonce de fermeture ? 

Comment est-on arrivé a cette situation ?  L'accueil de jour de Dax est géré par une association. L'association La Source qui finance ce lieu uniquement grâce aux subventions d'Etat. 160 000 euros par an. 

Sauf que l'Etat a prévenu, l'année prochaine : coupe drastique. La subvention passe de 160 000 euros à 50 000 euros. Alors déjà que la maison qui abrite l'accueil de jour est en piteuse état, impossible pour le directeur par intérim de la Source de continuer l'activité. Jacques Destenave, qui a surtout pour mission de finaliser la fusion de son association avec une autre, fait aujourd'hui un mea culpa : "La Source n'a pas été capable de faire évoluer cette structure. Moi j'en prends une partie. C'est vrai que cette structure aurait du évoluer plus et poser les bonnes questions au bon moment pour éviter ce genre de problématique quand on a qu'un seul financeur. Il fallait avoir de multiples financeurs pour pouvoir pérenniser et continuer cette action."  

L'association la Source a bien essayé de contacter la mairie de Dax pour une aide financière, mais le directeur déplore une fin de non recevoir. Alors Jacques Destenave a pris la décision de fermer les portes, ce vendredi. 

Réouverture le 1er novembre ? 

Face à cette situation qui allait laisser des personnes en grande précarité sans aucun point de chute, les services de l'Etat ont sollicité en urgence la Croix Rouge des Landes.  Son président, que nous avons contacté, pas tout a fait tendre avec la gestion de l'association la Source, a accepté de reprendre l'accueil de jour face à l'urgence sanitaire, face à l'hiver qui arrive. 

Le président de la Croix Rouge des Landes affirme que tout va être fait pour pouvoir rouvrir le 1er novembre, ce qui laisserai les bénéficiaires sans solution "seulement" une semaine. 

Mais pour que ce soit possible, encore faut-il régler tous les problèmes logistiques. Ne serait-ce que reprendre la location du lieu à la SNCF en un laps de temps record. Ce ne sera pas un mince affaire, d'ailleurs les salariés actuels de la structure, en CDD pour la Source, ne croient pas que ça pourra se faire aussi vite

Ces salariés qui eux, n'ont pas de solution. Leurs contrats s'arrêtent le 31 octobre. Ensuite, ils seront au chômage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess