Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : de gilet jaune à chef d'entreprise solidaire pour donner du sens au mouvement

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Un couple de gilets jaunes a décidé de reprendre la blanchisserie Forum à Peyrehorade il y a un an. Et si l'on précise qu'ils sont gilets jaunes, c'est que le mouvement lancé il y a deux ans compte dans leur façon d'avoir abordé cette reprise d'entreprise qui fait de l'insertion par l'emploi.

L'équipe de l'entreprise d'insertion par l'emploi de la blanchisserie Forum à Peyrehorade.
L'équipe de l'entreprise d'insertion par l'emploi de la blanchisserie Forum à Peyrehorade. © Radio France - Paul Ferrier

C'est l'histoire d'un couple de gilets jaunes landais qui, il y a deux ans, passait ses journées à exprimer sa colère contre les injustices sociales notamment sur le rond-point de l'autoroute de Benesse-Maremne  (Landes). Deux ans plus tard, que reste-t-il de ce combat ? 

Yan Millé et Laurianne Garros ont mis en application leurs revendications pour un monde plus juste, au service de l'emploi. Ils ont décidé de s'investir dans l'économie social et solidaire en reprenant une entreprise d'insertion par l'emploi à Peyrehorade. Une blanchisserie qui, en fin d'année dernière, était au bord du dépôt de bilan. Aujourd'hui, une dizaine de jeunes en insertion y travaille. 

"Des feignants, des incompétents, des ignares... Ces mots m'ont beaucoup marqué"- Yan Millé

Yan Millé, France Bleu Gascogne l'avait rencontré il y a deux ans, sur le rond point de Benesse-Maremne (voir plus bas). Aujourd'hui, il a troqué son gilet jaune pour la tenue de directeur de production de la blanchisserie Forum à Peyrehorade. "Effectivement, quand on s'est rencontré, j'étais amer et c'était compliqué", sourit le jeune homme qui est intarissable quand on lui tend le micro, aussi bien à l'époque sur les injustices qu'il dénonçait, qu'aujourd'hui sur son entreprise. 

"A l'époque du mouvement des gilets jaunes, des mots du gouvernement, de monsieur Macron, m'ont impacté, nous ont impactés, nous les gilets jaunes. "Des feignants, des incompétents, des ignares" : ces mots m'ont beaucoup marqué", raconte l'entrepreneur. "Le hasard (et la famille, ndlr) a fait que j'ai rencontré cette blanchisserie qui était en difficulté". Yan Millé, durant sa carrière professionnelle, avait déjà travaillé dans une blanchisserie hospitalière, "et engagé, comme je l'ai toujours été comme gilet jaune, j'ai décidé de m'engager pour redresser cette entreprise. On s'est investi corps et âme".   

Une vision de l'entreprise marquée par le combat des gilets jaunes

Le couple, Yan et Laurianne, reprennent l'entreprise en janvier 2020, avec la volonté de travailler avec les valeurs qu'ils ont partagées sur les ronds-points. Et surtout pour sauver 14 emplois de réinsertion par le travail. "C'était suicidaire, l'entreprise avait 80.000 euros de dette et l'atelier était dans un état déplorable avec du matériel non professionnel", explique Yan Millé. Mais lui et sa compagne foncent. 

"Parmi les salariés, j'ai retrouvé des personnes qui étaient sur les ronds-points", raconte le directeur de production. "Des gens qui sont regardés dans notre société de façon méprisante et qui, ici, sont regardés comme des gens compétents et en apprentissage de compétences".

Le couple se serait-il lancé dans cette aventure sans l'épisode gilets jaunes ? "Je ne vais pas dire forcément que cela en a découlé, mais cela reste dans les valeurs que portent les gilets jaunes. L'entraide, une solidarité qu'on a recréée en tout cas ici", précise Laurianne Garros.  

Yan et Laurianne devenus patron, ont pris comme première décision, pour relancer l'entreprise, de ne pas se payer la première année. Aujourd'hui, ils sont au smic comme leurs salariés. Et s'ils veulent développer l'entreprise, c'est surtout pour embaucher plus de monde martèle Yan. Pour le couple, c'est une philosophie de l'entreprise qui doit changer, fini pour eux les patrons qui dirigent de manière verticale, ils parlent de management participatif. Il pense que ce modèle peut être transposable dans toutes les entreprises. 

Et leurs jeunes salariés en insertion, comme Brice Bertrand, lui aussi gilet jaune, se retrouvent dans cette manière de vivre l'entreprise : "On essaye de faire en sorte de changer un peu la mentalité de tout le monde et de montrer qu'ensemble on peut arriver à faire beaucoup de choses. C'est un esprit d'équipe, on ne lâche pas l'affaire".  

"On ne lâche pas l'affaire"

Un "on ne lâche pas l'affaire" qui ressemble fort au mantra des gilets jaunes, "On  lâche rien".  Yan Millé semble épanoui d'avoir donné du sens à son combat d'il y a deux ans avec cette reprise d'entreprise. Un pied de nez, pour lui, aux déclarations de certains politiques lors du mouvement des gilets jaunes. On se rappelle par exemple d'Emmanuel Macron qui avait déclaré le 6 novembre 2018 sur Europe 1 : "Je suis toujours méfiant sur ces grands appels à mobilisation pour tout bloquer ; on trouve généralement  des gens qui n'ont pas d'autre projet que mettre le pays à l'arrêt". 

Voilà donc la réponse du gilet jaune deux ans après : " Ceux qui nous avaient traités d'incompétents, d'ignorants et de feignants, et bien je vous ai pris au mot. Je vous prouve aujourd'hui que vous étiez dans le faux et dans l'accusation ignoble. La réponse, elle est concrète. Ce n'est pas du blabla. Regardez". 

Il y a deux ans, sur le rond point

Il y a deux ans, France Bleu Gascogne avait passé une semaine sur le rond point de Benesse-Maremne avec les gilets jaunes. Compilation ici en vidéo des reportages tournés à l'époque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess