Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Landes : des "gilets jaunes" veulent se structurer en lançant une association

-
Par , France Bleu Gascogne

Créer une association des "gilets jaunes" landais : l'idée fait son chemin parmi les membres du mouvement. Une soixantaine de "gilets jaunes" en ont discuté ce samedi, lors d'une réunion à Mugron (Landes).

Des "gilets jaunes", réunis à Mugron, ont évoqué la possibilité de lancer une association
Des "gilets jaunes", réunis à Mugron, ont évoqué la possibilité de lancer une association © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Mugron, France

Comment relancer le mouvement des "gilets jaunes", 7 mois après le début de la mobilisation ? Dans les Landes, des "gilets jaunes" envisagent de créer une association, pour mieux se structurer et mener des actions communes. Le sujet a été évoqué lors d'une réunion ce samedi, en plein air, à Mugron, devant les arènes de la commune. Une soixantaines de personnes étaient présentes, a constaté France Bleu Gascogne. 

Aujourd'hui, dans les Landes, il existe de nombreux groupes de "gilets jaunes", à Dax, Mont-de-Marsan, Castets, Benesse-Maremne, etc. "Le problème c'est qu'on travaille tous chacun dans notre coin en faisant des actions ponctuelles" explique Valérie, "gilet jaune" de Dax. "Si on ne se structure pas, si on continue comme ça à faire nos petites actions chacun dans notre coin, on aura beaucoup moins d’impact sur la population, on aura beaucoup moins d'impact sur nos dirigeants" ajoute Valérie. Il y a, selon plusieurs "gilets jaunes", urgence à trouver une solution, pour éviter que le mouvement ne s’essouffle davantage. "On porte tous les mêmes valeurs, donc pourquoi pas se concerter et travailler ensemble ?" s'interroge Valérie.

Une association sans président ? 

Reste, un problème, de taille, à régler : une association comporte traditionnellement un président et un bureau. Or, les "gilets jaunes" refusent depuis le début le système pyramidal. Le mouvement ne compte aucun chef ni porte-parole. "Nous devons encore définir la forme juridique de cette association" explique un "gilet jaune". L'idée d'une association de type collégiale, sans président, a été évoquée. Dans quel délai une telle association pourrait-elle voir le jour ? "D'ici deux mois" espère une participante à la réunion.