Infos

Landes : des lycéennes chantent le drame des migrants et c'est poignant

Par Nelly Assenat et Christophe Van Veen, France Bleu Gascogne lundi 3 octobre 2016 à 11:11

Les lycéennes et le chanteur Guillo
Les lycéennes et le chanteur Guillo © Radio France - Christophe Van Veen

Des élèves du lycée de Borda de Dax (Landes) chantent leurs textes qui racontent le quotidien des migrants. Poignant.

Quand des adolescentes landaises prennent le micro pour écrire et chanter, le résultat est d'une incroyable force.

Plusieurs élèves du lycée de Borda de Dax chantent six chansons composées pour la musique avec le musicien Guillo, originaire d'Amou. Les textes écrits par les jeunes s'emparent de l'actualité sur la vie des migrants qui arrivent en France.

D'ailleurs "Migrant", c'est le titre de l'un des morceaux, poignant.

Le titre "Migrant" en intégralité

Marine et Juliette, deux lycéennes, chantent la vie de ces familles qui quittent leur pays : "Dans ma cour d'école des soldats rebelles, dans la valise de mes parents nos faux passeports, trois brosses à dents (...) ma famille et moi fuyant l'Irak, dans mon sac à dos un coeur en vrac (...) je me retourne à l'arrière plan : l'appartement... ".

Ces gens méritent de vivre comme nous

"Ces gens méritent de vivre comme nous", réagissent des élèves à l'écoute de la chanson. "Au final ils arrivent ici et ils sont rejetés (...) ils ont une vie horrible et la seule chose qu'on fait quand ils arrivent c'est de mal les accueillir".

Ca redonne la noblesse au mot "Migrant". — Le chanteur Guillo

Rebecca, avec sa copine Romane, a écrit le titre "Adolescente", un texte poignant, qu'elle interprète au bord des larmes. "C'est ce que j'ai vécu", dit-elle pudiquement.

Le titre "Adolescente" en intégralité

Les paroles : "Un équilibre bancal, depuis que mon père s'en est allé, je ne suis pas convalescente, juste une adolescente blessée. Ne vous fiez pas aux apparences je ne suis pas dans l'insouciance, je souffre juste d'une enfance... brisée".

Les élèves sont soutenus par Olivier Rougier, leur professeur de physique passionné de musique. Tout a été enregistré lors d'une semaine de stage et les chansons ont été interprétées une seule fois en public en première partie de Guillo.

Les jeunes aimeraient aujourd'hui enregistrer leurs oeuvres dans un vrai studio, et les mettre en ligne sur internet. L'appel est lancé.

►►►A lire aussi : "La rage de survivre", Editions de l'Aube 2016, par Nicolas Balu et Victor Eock

►►►A écouter

Adolescente, le reportage de Christophe Van Veen

Migrant, le reportage de Christophe Van Veen

Partager sur :