Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Du chômage partiel dans les scieries du groupe Gascogne, faute de bois

mercredi 5 décembre 2018 à 18:04 Par Leila Benjelloun, France Bleu Gascogne et France Bleu Gironde

Les industriels du bois ont de plus en plus de mal à s'approvisionner dans les Landes. Dans les trois scieries du groupe Gascogne, des mesures de chômage partiel sont prises un jour par semaine depuis lundi 26 novembre.

Scierie illustration
Scierie illustration © Maxppp - Jean-Luc Flemal

Landes, France

A Castets, Escource dans les Landes et à Saint Symphorien en Gironde, les scieries sont à l'arrêt un jour par semaine faute de matière première à transformer. Le pin maritime manque. Le groupe a donc décidé d’approvisionner en priorité la papeterie de Mimizan afin de ne pas arrêter le chaîne de production. Les trois scieries emploient une centaine salariés.

Des problèmes d'approvisionnements

La filière bois fait travailler près de 4000 personnes dans les Landes. Les industriels landais dénoncent des problèmes d'approvisionnement avec des stocks qui fondent et un prix de la matière première qui a augmenté de 20% en un an soit 55 euros en moyenne pour un mètre-cube de bois. Les industriels ont de plus en plus de difficultés à acheter du pin maritime même si la ressource existe toujours. 

Une ressource plus éloignée et plus éclatée

Une étude réalisée par l'IGN révèle qu'il y a encore 26 millions de mètres-cubes de bois disponible dans le massif des Landes de Gascogne. Ça représente dix ans d'approvisionnement pour l'industrie du bois en Aquitaine. "Un bois qu'il faut aller chercher non plus à 10 kilomètres des scieries landaises mais à 40 ou 50" explique Eric Dumontet, le secrétaire général du syndicat des sylviculteurs du Sud Ouest."Il n'est peut-être pas dans la même structure de propriétés forestières. Elles sont plus petites, elles n'ont pas forcément de documents de gestion durable et une véritable activité d'entreprise sylvicole donc la ressource est peut-être plus difficile à mobiliser" ajoute-t-il.

Les professionnels de la filière réunis autour du préfet des Landes

Une réunion est organisée ce jeudi après-midi en préfecture à Mont de Marsan avec les représentants de l'Etat, des industriels du bois et des sylviculteurs. 

De leur côté, les représentants syndicaux des différentes entreprises de la filière se réunissent à Escource pour faire le point sur la situation dans les différentes entreprises du secteur. Ils ont écrit au président du conseil régional de Nouvelle Aquitaine pour l'alerter sur la situation de la filière bois en Aquitaine. Ils demandent à être reçus par Alain Rousset.