Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Landes : ils appellent à la vigilance face au non-respect des gestes barrières dans les maisons de retraite

Par

Les conditions pour rendre visite aux résidents des Ehpad ont été largement assouplies dans la plupart des établissements. Mais certains personnels tirent la sonnette d'alarme : ils constatent un relâchement de la part des des proches, qui ne respectent pas toujours les gestes barrières.

Les conditions de visites sont désormais assouplies dans la plupart des établissements Les conditions de visites sont désormais assouplies dans la plupart des établissements
Les conditions de visites sont désormais assouplies dans la plupart des établissements © Maxppp - Marc Ollivier / Ouest France

La situation est revenue quasiment à la normale dans la plupart des Ehpad, les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Toutes les maisons de retraite ont dû présenter un "plan de retour à la normale", et même si l'application peut varier d'un établissement à l'autre, l'objectif est clair : reprise des visites sans RDV, plus de confinement en chambre pour les résidents....
Mais les gestes barrières, eux, doivent toujours être strictement respectés !   Et ce n'est pas forcément le cas....
Lavage des mains, port du masque, respect de la distanciation physique... : après 3 mois sans se voir, résidents et famille sont tellement heureux de se retrouver qu'ils en oublient parfois les précautions élémentaires. Alors certains personnels s'inquiètent et tirent la sonnette d'alarme.

Publicité
Logo France Bleu

Un peu de laisser-aller

Un relâchement que constate Corinne. Elle est animatrice depuis plus de 25 ans à l'Ehpad des Cent Marches de Montfort-en-Chalosse. "Les familles sont tellement heureuses de se retrouver qu'il y a un peu de laisser-aller" reconnaît-elle. "On se prend dans les bras, on s'embrasse, on se tient la main... Certains ne portent même pas de masques, d'autres le baissent pour parler à leur parent qui n'entend pas bien... Nous sommes obligées d'être très vigilantes, mais nous ne pouvons pas être partout. Quand les visites ont lieu dans les chambres, nous ne voyons pas ce qui se passe. On a l'impression de faire un peu la police, c'est un combat au quotidien." 

Rester vigilant

Le personnel comprend ce besoin de contact et de proximité, après trois mois d'isolement, mais appelle à la plus grande vigilance : "Les résidents et les familles ont beaucoup souffert de la séparation, alors on comprend qu'ils soient heureux de se revoir enfin" confirme Florence, animatrice au sein du même Ehpad_. "Mais il faut rester très vigilants. Le virus circule toujours, même s'il est caché. Chaque visiteur peut être potentiellement contaminé. Et si un tel virus entre dans l'établissement, ce sera une catastrophe. Mais les familles ne réalisent pas le danger, on a l'impression qu'elles pensent que c'est terminé, où que nous ne sommes pas concernés ici dans les Landes, parce que nous faisons partie des départements les moins touchés."_

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu