Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Landes : le nombre de surendettés en baisse

-
Par , France Bleu Gascogne

Le nombre de surendettés est en diminution, dans les Landes (- 22,5 % sur un an). La majorité des dossiers déposés, l'an dernier, concerne des chômeurs, des familles monoparentales, mais aussi des retraités.

866 dossiers de surendettement ont été déposés en 2019, dans les Landes, contre 1.511 en 2018.
866 dossiers de surendettement ont été déposés en 2019, dans les Landes, contre 1.511 en 2018. © Maxppp - MAXPPP

866 dossiers de surendettement ont été déposés, l'an dernier, dans les Landes. C'est une baisse de 22,5  % par rapport de 2018, une tendance deux fois plus importante qu'au niveau national (- 11,9  %). Mais la situation reste très préoccupante pour les chômeurs, les familles monoparentales, en particulier les femmes avec enfants. Dans le département, le nombre de retraités surendettés est aussi en augmentation.

En moyenne, les dossiers d'endettement s'élèvent à 16 307 euros. Il s'agit en majorité de crédits à la consommation et de dettes immobilières.

Les retraités représentent un surendetté sur cinq

C'est une particularité dans les Landes : le nombre de retraités surendettés. Ils représentent désormais 20,3 % des dossiers examinés par la commission (contre 15,9 % au niveau national). "Ce sont des retraités qui n'avaient pas anticipé la baisse de leurs revenus. Ils ont des pensions très basses, explique Jean-Marc Laborie, le directeur départemental de la Banque de France. En plus de leurs emprunts immobiliers, ils contractent des dettes supplémentaires pour aider leurs enfants et leurs petits-enfants. C'est à ce moment-là que cela devient insurmontable." 

Les personnes surendettées ont généralement connu un accident de la vie : perte d'emploi, maladie de longue durée, divorce... Les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses, notamment les femmes avec enfants qui ont des emplois à temps partiel et de faibles revenus.

des procédures plus rapides

Depuis dix ans, grâce aux lois successives, les procédures sont plus rapides. La commission de surendettement se réunit chaque mois et évite souvent les recours en justice. Dans un cas sur deux, elle peut décider d'effacer les dettes. "Cette mesure est prise en extrême urgence, tempère Jean-Marc Laborie, lorsque toutes les solutions ont été épuisées. En fait, il s'agit de familles en grande difficulté, qui ont de très faibles revenus et aucune autre possibilité pour se sortir de cette impasse."

Pour faire face aux impayés, un principe : ne pas laisser traîner les choses et déposer au plus vite un dossier auprès de la commission de surendettement. Jean-Pierre Dumartin, membre de cette commission, compare cette urgence à un incendie : "Il vaut mieux s'y attaquer dès le début, avant de voir toute sa maison brûler. Les travailleurs sociaux et les associations de consommateurs peuvent aider les familles. Il ne faut surtout pas hésiter."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu