Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : les structures mises en place pour aider les femmes victimes de violences conjugales

-
Par , France Bleu Gascogne

Le 25 novembre est la journée internationale pour l'élimination des violences contre les femmes. France Bleu Gascogne vous présente les différentes structures présentes dans les Landes pour venir en aide à ces femmes victimes de violences : associations, commissariats, ou encore hôpital.

Margaux Lancelot, intervenante sociale, assure la permanence au commissariat, pour venir en aide aux victimes de violences
Margaux Lancelot, intervenante sociale, assure la permanence au commissariat, pour venir en aide aux victimes de violences © Radio France - Lou Bourdy

Comme chaque année, le 25 novembre est la journée internationale pour l'élimination des violences contre les femmes. Dans les Landes, les associations, comme l'Adavem, ou le CIDFF, travaillent en étroite collaboration avec les hôpitaux du département, les forces de l'ordre, ou encore les professionnels de la justice, pour venir en aide à ces femmes. Ce mercredi, la préfète des Landes, Cécile Bigot-Dekeyzer, a organisé une visite des différents services : "C'est un travail commun entre ces différents acteurs, c'est tout un réseau mis en place pour aider les femmes victimes de violences."

France Bleu Gascogne vous présente aujourd'hui deux structures particulières : une permanence d'écoute mise en place dans chaque commissariat et gendarmerie, depuis septembre, mais aussi le rôle clef du médecin légiste, installé dans les hôpitaux du département. 

Une permanence assurée dans chaque commissariat 

Cette année 2020, 130 plaintes pour violences conjugales ont été déposées au commissariat de Mont-de-Marsan, contre 103 en 2017. Un chiffre en constante augmentation, soulignent les forces de l'ordre, qui se réjouissent aujourd'hui d'avoir l'aide d'un intervenant social au sein de chaque commissariat ou gendarmerie du département.

Depuis septembre, un petit bureau d'écoute est installé dans chaque commissariat et gendarmerie des Landes pour accompagner les victimes de violences conjugales. Dans ce bureau, la victime peut se confier à l'intervenant social, qui se charge ensuite de la guider vers des professionnels de santé, des professionnels de la justice, ou encore des associations adaptées à leur situation. La victime peut aussi y demander de l'aide pour un dépôt de plainte, ou encore pour demander des conseils de relogement.

Au commissariat de Mont-de-Marsan, plus de 200 personnes ont passé les portes de ce bureau depuis septembre, dont 123 femmes victimes de violences. Pour plus d'informations sur cette permanence d'écoute, il est possible de contacter l'Adavem directement au 05 58 06 02 02.

Un accueil assuré par une médecin légiste à l’hôpital

Christine Harambat, médecin légiste et responsable de l'unité médico-légale de l'hôpital de Mont-de-Marsan, assure depuis plusieurs années déjà l'accueil de femmes victimes de violences conjugales. Cette année, elle en a reçu une centaine dans son cabinet. Christine Harambat propose à ses femmes d'établir un certificat médical : "On parle d'interrogatoire, mais ce n'est pas un interrogatoire de police ! On essaye de guider la femme, pour qu'elle raconte son histoire, qu'elle raconte comment elle vit. Je fais ensuite un examen clinique, physique, car certaines n'osent pas parler des coups reçus." 

Ce certificat médical peut ensuite être confié à la femme, ou envoyé à l'officier de police judiciaire qui a saisi le docteur. La médecin légiste propose ensuite une orientation à la femme victime de violences, elle lui propose les différentes associations qui peuvent l'aider, et quel conseil juridique elles peuvent avoir.

Un dépliant recensant tous les numéros utiles dont le 3919 pour les violences faites aux femmes, ou le 05 58 05 12 18 de l'Unité Médico Légale (UML), est disponible à l'hôpital. Une unité est mise en place également à l'hôpital de Dax.

Numéros et liens utiles 

  • Violences Femmes Info (anonyme et gratuit) - 3919
  • Centre d'accueil et d'écoute "femmes violences écoute" (anonyme et gratuit) - 0 800 436 703
  • Centre d'information sur les droits des femmes et des familles des Landes (CIDFF) - 05 58 46 41 43 - http://landes.cidff.info/
  • Association départementale d'aide aux victimes ADAVEM JP - 05 58 06 02 02 - https://adavem40.fr
Choix de la station

À venir dansDanssecondess