Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plus de 20 parents landais ne touchent plus les aides de la CAF pour payer leur nourrice

-
Par , France Bleu Gascogne

Depuis début mai, la CAF ne s'occupe plus de verser l'aide aux parents attribuée au salaire de la nourrice. Désormais, c'est l'Urssaf qui s'en charge. Mais, à cause d'un bug dans le transfert des dossiers, plus de 20 parents landais ne touchent plus leurs aides. Une aide vitale pour certains.

Une vingtaine de parents ne perçoivent plus les aides pour payer leurs nourrices
Une vingtaine de parents ne perçoivent plus les aides pour payer leurs nourrices © Maxppp - MAXPPP

Département Landes, France

Vous faites peut-être partie de ces parents... Une vingtaine de parents landais ne touchent plus les aides de la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) pour payer leurs nourrices. Début mai, l'Etat a voulu simplifier les démarches administratives pour faciliter la vie des parents qui emploient des nourrices. Habituellement, les parents avançaient le salaire de la nourrice, puis la CAF les remboursait d'une partie de la somme. Désormais, les parents n'auront plus à payer à la nounou que le reste à charge après les aides. 

Un problème de transmission de dossiers

Les familles inscrites sur le service Pajemploi de l'Urssaf, qui devient Pajemploi +, disposent elles aussi de cette nouvelle fonctionnalité. Pour elles, c'est désormais l'Urssaf (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales) qui prend en charge l'ensemble des démarches de rémunération. Mais depuis début mai, beaucoup de parents ne touchent plus ces aides, à cause de bugs informatiques. "C'est un problème connu au niveau national, précise la direction de la CAF des Landes. Il y a un problème de cohérence dans nos échanges de dossiers. Nous faisons notre maximum pour régler la situation de ces allocataires."

Un calvaire quotidien pour Christelle, mère de trois enfants

Pourtant, le problème dure depuis début mai. Pour certains parents, cette aide est vitale. Comme pour Christelle, mère de famille à Saint-Pierre-du-Mont. Elle vit seule avec ses trois enfants, de 2 à 10 ans, et chaque mois elle doit faire garder ses enfants par la nourrice. Mais depuis ce bug, impossible pour elle de la payer : "Lors du transfert de nos dossiers, les enfants ont disparu des dossiers. Donc aux yeux de l'Urssaf, nous avons embauché des nourrices pour rien. Aucun frais n'a donc été remboursé, et en plus de ça, on m'a prélevé des charges patronales qui habituellement sont prises en charge par l'Ursaf. Ce mois-ci _j'ai travaillé pour 700€ de salaire, et j'en ai eu pour plus de 1000€ de frais de garde de mon fils_."

"Je ne peux plus faire de courses pour nourrir mes enfants"

Pour Christelle, ce bug a des conséquences dramatiques sur son quotidien : "Je ne peux plus faire de course pour nourrir mes enfants. Je ne peux même plus retirer 20€. J'ai du négocier à la banque pour faire un découvert car je n'avais plus d'essence pour aller au travail." Christelle ne cesse d'appeler la CAF et l'Urssaf, qui se renvoient la faute, selon elle.

La CAF la redirige vers la Banque alimentaire

Quand elle se rend à la CAF, un employé lui conseille de se diriger vers la Banque alimentaire pour trouver de l'aide. "Je suis arrivée en pleurs en leur disant que je n'avais plus de quoi acheter du gel douche, c'est une catastrophe. On m'a répondu d'aller à la Banque alimentaire. Mais ce n'est pas ma place, je prends la place de quelqu'un qui en a vraiment c'est scandaleux. J'ai reçu des choses, des bonbons, du chocolat je les remercie, mais pas de produits vitaux. Mais moi j'ai besoin de lessive pour laver mon linge, j'ai besoin de gel douche pour laver mes enfants!" Depuis début mai, elle explique qu'il lui manquerait 1800€ d'aides.