Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Landes - Coronavirus : l'État a déjà versé 90 millions pour indemniser le chômage partiel de 35 000 salariés

-
Par , France Bleu Gascogne

Près de 8200 entreprises landaises ont demandé à bénéficier du chômage partiel depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19. L'État a déjà versé 90 millions d'euros, depuis le 19 mars, pour permettre le versement des salaires de 35 000 Landais placés en activité partielle.

Le commerce est le secteur le plus concerné par le chômage partiel dans les Landes - photo d'illustration
Le commerce est le secteur le plus concerné par le chômage partiel dans les Landes - photo d'illustration © Maxppp - Aurélie Ladet

Les entreprises les plus durement touchées par la crise continuent de bénéficier du chômage partiel à 100% au moins jusqu'au 31 décembre. L'Etat rembourse entièrement le salaire des employés. Pour les autres, c'est 85% du salaire. Ce dispositif est fait pour éviter les licenciements économiques.

Depuis le 19 mars, l'État a versé près de 90 millions d'euros à 7400 entreprises landaises pour qu'elles puissent payer leurs salariés placés en chômage partiel, soit 35 000 salariés.  Pourtant, depuis le début de la crise sanitaire, près de 8200 entreprises landaises avaient prévu de placer plus de 62 000 salariés au chômage partiel. Une facture alors estimée à 276 millions d'euros par les services de l'État.

Il y a donc un écart entre les prévisions des entreprises et le nombre d'heures de chômage partiel indemnisées dont elles ont réellement eu besoin. "Les entreprises ne sont pas restées les deux pieds dans le même sabot" explique Valérie Lemaire qui dirige la Direccte des Landes, le service de l'État qui gère ce dossier. "Elles ont cherché des alternatives pour pouvoir travailler : vente à emporter, click and collect, livraison à domicile de leurs produits. Automatiquement, entre la situation de départ où les entreprises pensaient ne pas pouvoir travailler et les efforts fournis pour travailler quand même, cela diminue la réalité des demandes" d'aides faites auprès des services de l'État.

Comment le dispositif du chômage partiel a t-il été utilisé depuis le début de la crise sanitaire dans les Landes ?

Le secteur le plus touché dans les Landes, c'est le commerce, suivi de la construction et de l'hôtellerie restauration. Ces trois secteurs concentrent à eux seuls presque la moitié des entreprises qui ont demandé à bénéficier du chômage partiel. Près de 4400 entreprises de ces secteurs ont demandé plus de 16 millions d'heures de chômage partiel à l'État depuis mars. 26 000 salariés concernés.

Le dispositif de chômage partiel a joué un rôle d'amortisseur de la crise sanitaire pour la directrice de la direccte des Landes. Depuis le début de la crise sanitaire, les services de l'Etat ont reçu des demandes d'indemnisation au titre du chômage partiel pour un volume de 34,4 millions d'heures

Le dispositif de chômage partiel a joué un rôle d'amortisseur de la crise sanitaire dans les Landes selon la direccte

Plus de 7 salariés du privé sur 10 ont été concernés par une demande de chômage partiel dans les Landes, 75,3% précisément, un record en Nouvelle Aquitaine qui s'explique par la structure de l'économie landaise qui s'articule autour de secteurs fortement impactés par les arrêts d'activité décrété par le gouvernement.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

La Direccte des Landes n'a pas encore de statistiques sur l'impact de ce deuxième confinement sur l'activité des entreprises landaises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess