Économie – Social

Landes : très peu de courrier dans les boîtes aux lettres selon les syndicats de La Poste

Par Théo Hetsch, France Bleu Gascogne mardi 4 octobre 2016 à 17:47

La grève illimitée des facteurs commence mercredi 5 octobre dans les Landes
La grève illimitée des facteurs commence mercredi 5 octobre dans les Landes © Radio France - Radio France

Les syndicats FO et CGT appellent à la mobilisation à partir du mercredi 5 octobre dans tout le département des Landes. Une grève illimitée pour dénoncer des conditions de travail toujours plus dures selon eux: manque de personnel, tournées à rallonge et tâches toujours plus nombreuses.

Votre boîte aux lettres risque d'être vide ces prochains jours. C'est sans doute que votre facteur est en grève. Les syndicats FO et CGT ont lancé un préavis de grève illimitée à partir du mercredi 5 octobre sur l'ensemble du département des Landes. Sur la côte, cela fait déjà 10 jours que les facteurs de Saint-Vincent-de-Tyrosse, Capbreton et Hossegor ont cessé le travail. Dans ce secteur, la situation est particulièrement tendue, la direction prévoit d'y supprimer quatre postes.

La mobilisation s'étend désormais à tout le département des Landes et devrait, selon les syndicats, être particulièrement suivie en Hautes-landes et sur la côte.

Un manque de personnel

Un premier employé, croisé à Mont-de-Marsan sur son vélo, a dû rallonger sa tournée d'un secteur supplémentaire, entre 20 et 45 minutes de travail quotidien en plus. Pas le choix, "il manque du monde" selon lui. Alors il accumule les heures supplémentaires. "On ne me les paye pas, c'est trop compliqué de réclamer ces heures", explique-t-il fatigué. Les syndicats réclament donc "l'injection d'emplois en nombre afin de détendre les charges de travail".

Nadège, factrice sur Mont-de-Marsan confirme. En 10 ans, les conditions se sont dégradées :

"Des collègues qui en pleurent"

Une transition brutale pour les agents

Pour faire face à la baisse du volume de courrier, les facteurs ont de nouvelles tâches : rendre visite aux personnes âgées pour vérifier que tout aille bien, transporter le linge ou des panneaux publicitaires. Ces nouvelles missions ont pris de l'ampleur : le courrier ne représente plus que 40% des activités du groupe et la fréquentation des bureaux de poste ne cesse de baisser. Une transition brutale pour les agents.

La direction régionale de La Poste n'a pas souhaité s'exprimer mais assure que la porte du dialogue social est toujours ouverte.

Partager sur :