Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Landes : un été sans discothèque

-
Par , France Bleu Gascogne

Nouvelle étape du déconfinement ce lundi, mais il y en a qui reste encore à quai. Comme les foires, les expositions ou les salons, les boites de nuit resteront fermées au moins jusqu'en septembre. Leur représentant au sein de l'Umih des Landes ne cache pas son inquiétude pour l'été.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Rémy PERRIN

Il a appris la nouvelle samedi matin. "On s'en doutait un peu, depuis le début du confinement on a cité trois ou quatre fois les boites de nuit. Mais, c'est tombé comme un coup de massue. On pensait qu'on allait reprendre l'activité, certes avec des mesures, mais nous sommes des professionnels de la nuit, nous savons les canaliser ces jeunes". Laurent Hamelin, représentant des discothèques au sein de l'Umih des Landes, dit pourtant ne pas être en colère suite à l'annonce du maintien des fermetures pour les établissements de nuit. 

Mais, il regrette que les professionnels n'aient pas été concertés, "on aurait pu nous appeler et nous demander si on pouvait faire quelque chose, on aurait pu évaluer la situation et on aurait pu tenter"

Il y a l'aspect financier, évidemment, "sur une année d'activité, vous avez six mois de fermés, c'est très délicat, on prend sur notre trésorerie".

Lui qui possède deux boites à Dax, est aussi très interrogatif sur ce qui pourrait se passer après la fermeture des bars cet été : "Comment vont être canalisés ces jeunes après 2 heures du matin ? Il y a déjà pas mal de débordements. Je pense que ça va être compliqué. Vous avez vu les images de la Fête de la musique ? C'est pas mieux qu'une boite de nuit ! Il y en a qui vont faire n'importe quoi, surtout qu'il n'y a aucune fête de village, sur la côte toutes les boites fermées... Je ne sais pas où vont aller ces jeunes. Ou alors, ça va être des feux sur les plages, plus des nuisances dans les campings. Ça va être très compliqué."

Le député des Landes, Lionel Causse monte au créneau 

Dans un post Facebook ce lundi, le député de la majorité, élu de la 2e circonscription prend fait et cause pour le monde la nuit. Dans un communiqué, signé avec 40 autres députés, il ne mâche pas ces mots envers la décision gouvernementale : "Colère, incompréhension, bienvenue en absurdie administrative !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu