Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Landes : un pic de collégiens scolarisés attendu en 2021 selon l'Insee avant une légère baisse jusqu'en 2030

-
Par , France Bleu Gascogne

Le département des Landes connaîtra un pic de collégiens scolarisés en 2021 puis les effectifs baisseront jusqu'en 2030. Résultat d'une étude de l'Insee Nouvelle Aquitaine. Si les tendances démographiques actuelles perdurent, 19 600 collégiens seront scolarisés dans deux ans, 18 300 dans onze ans.

Le nombre de collégiens scolarisés dans les Landes devrait passer de 19600 en 2021 à 18300 en 2030 selon l'Insee si les tendances démographiques actuelles se poursuivent
Le nombre de collégiens scolarisés dans les Landes devrait passer de 19600 en 2021 à 18300 en 2030 selon l'Insee si les tendances démographiques actuelles se poursuivent © Radio France - Frédéric Denis

Département Landes, France

Combien y aura t-il de collégiens dans les Landes à l'horizon 2030 ? L'Insee Nouvelle Aquitaine a mené une étude sur le sujet. L'Institut national de la statistique et des études économiques vient d'en dévoiler les résultats

Selon l'Insee, si les tendances démographiques actuelles ne bougent pas, le département des Landes atteindra un pic de collégiens scolarisés en 2021. Il y aura alors 19 600 élèves dans les différents établissements landais,  publics, privés, agricoles soit 600 de plus qu'aujourd'hui. 

Ensuite, les effectifs de collégiens baisseront entre 2021 et 2030, pour deux raisons : la croissance de la population landaise a tendance à ralentir et puis, le nombre de femmes en âge de procréer baisse depuis cinq ans, tout comme le nombre d'enfant par femme. En 2030, le département des Landes devrait donc tomber à 18 300 collégiens scolarisés. Selon l'Insee Nouvelle Aquitaine, tous les territoires du département suivront cette tendance : baisse des effectifs de collégiens entre 2021 et 2030.

Pour élaborer cette projection, l'Insee s'est appuyé uniquement sur des critères démographiques à commencer par le rythme de croissance de la population landaise qui a tendance à ralentir : + 1% par an. Le nombre de femmes en âge de procréer baisse aussi depuis 2013, tout comme le nombre d'enfant par femme explique Nadia Wojciechowky qui a piloté l'étude pour l'Insee Nouvelle Aquitaine.

Quel avenir pour les 39 collèges landais ?

Selon l'Insee Nouvelle Aquitaine, les Landes vont donc enregistrerune baisse autour des 3% du nombre de collégiens scolarisés en 2030 comparé à la situation actuelle. Cette baisse ne remet pas en cause le maillage territorial des 39 collèges landais assure Xavier Fortinon, président du Conseil Départemental. Il y a aujourd'hui 38 collèges dans les Landes. Il y en aura 39 dans un an avec l'ouverture, en septembre 2020 du collège d'Angresse. 

Pas de changement à prévoir, sauf événement exceptionnel qui viendrait bouleverser les projections d'effectifs de collégiens définies par l'Insee Nouvelle Aquitaine. On peut par exemple penser à l'ouverture ou la fermeture d'une grosse entreprise, qui créerait ou détruirait des emplois, qui pourrait donc faire venir ou partir des familles. 

Selon Xavier Fortinon, malgré la légère baisse des effectifs attendus, entre 2021 et 2030, les 39 collèges landais ne seront pas sur-dimensionnés. Ils accueilleront tous entre 400 et 600 élèves, ce qui est le souhait du département, pour couvrir tous les territoires.

En revanche, le conseil département des Landes attendra de voir les évolutions réelles de la population landaise pour rediscuter du projet d'un 40eme collège.