Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Landes : une habitante de Moustey lance un appel aux dons sur internet pour éviter la fermeture de l'épicerie du village

samedi 26 novembre 2016 à 10:53 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Une jeune femme de Moustey en haute lande, Samira Hassouf, lance un appel aux dons sur bulbinlandes.fr pour reprendre l'épicerie de son village natal. La propriétaire du commerce, Chantal Morel, va partir en retraite mais ne trouve pas d'acquéreur. Samira doit trouver 3000€ pour boucler son projet.

Chantal espère remettre les clefs de son épicerie de Moustey à Samira en janvier après une vingtaine d'années de bons et loyaux services
Chantal espère remettre les clefs de son épicerie de Moustey à Samira en janvier après une vingtaine d'années de bons et loyaux services © Radio France - Frédéric Denis

Moustey, France

C'est la seule épicerie du petite village de Moustey, 700 habitants en haute lande. Chantal Morel l'a fondée il y a une vingtaine d'années mais elle aspire désormais à une retraite bien méritée. Chantal Morel a mis en vente son commerce il y a deux ans mais elle ne trouve pas d'acquéreur pour reprendre son épicerie dans ce secteur rural des Landes.

"Je veux pas laisser mourir mon village. J'aime mon village. J'ai envie que mes enfants grandissent ici" Samira Hassouf

Une jeune femme du village, Samira Hassouf, a donc décider de se battre pour reprendre cette petite épicerie. Samira a 34 ans, elle est née à Moustey et elle refuse de voir son village mourir à petit feu si l'épicerie ferme.

Samira Hassouf espère rapidement convaincre les banques de la solidité de son dossier. Elle vient de lancer un appel au dons sur internet, sur bulbinlandes.fr, pour pouvoir lancer rapidement des travaux de modernisation du commerce. Elle espère réunir 3000€ d'ici le 24 janvier 2017.

Une histoire d'amour

Une belle complicité unie déjà Chantal Morel et Samira Hassouf. Le lien entre les deux femmes se noue il y a 34 ans. Chantal, la propriétaire de l'épicerie de Moustey et son mari vont aider, à leur manière, Samira à venir au monde.

Le papa de Samira arrive chez le couple Morel, un après-midi tout paniqué. Sa femme est sur le point d'accoucher de Samira mais il n'a pas le permis. Chantal Morel et son mari vont les accompagner à la maternité de l'hôpital Layné de Mont-de-Marsan à 65 kilomètres de Moustey. La naissance de Samira se passe bien. L'histoire rapproche les deux familles. Chantal Morel considère depuis Samira Hassouf comme sa propre fille.

Une belle complicité unit déjà Samira et Chantal : le reportage France Bleu Gascogne de Frédéric Denis

Depuis trois ans, Samira Hassouf profite de ses heures perdues pour venir aider Chantal Morel à tenir son épicerie car cette maman de deux enfants, travaille dans une station service, sur une aire d'autoroute. Samira compte démissionner pour se consacrer pleinement à "son projet de vie" avec son mari Amine et ses deux enfants, Aymane et Rita.

Plusieurs habitants de Moustey et des environs se disent sensibles et même émue par la démarche, la volonté de Samira. "Il faut aider la jeunesse" confie Xavier du Muret à France Bleu Gascogne. Il habite dans la commune voisine du Muret et il assure que l'épicerie de Moustey est "la dernière roue de secours avant le désert".

Les habitants de Moustey soutiennent Samira dans son projet de reprise de l'épicerie de la commune

L'épicerie du petit village de Moustey en haute lande est à vendre depuis deux ans mais sa propriétaire n'a pas trouvé d'acquéreur - Radio France
L'épicerie du petit village de Moustey en haute lande est à vendre depuis deux ans mais sa propriétaire n'a pas trouvé d'acquéreur © Radio France - Frédéric Denis

Aujourd'hui en France, selon l'Insee, plus d'une commune rurale sur deux ne possède plus aucun de commerce de proximité : boulangerie, boucherie ou encore épicerie.