Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

#LaRelanceÉco : les agences de voyage messines sauvées par les vols au départ du Luxembourg

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les agences de voyage ont été durement éprouvées par le confinement. La demande revient avec l'été mais les agences sont limitées par le peu d'avions qui circulent encore. Le PDG de Prêt à Partir, 80 agences dans le Grand Est, a la chance de pouvoir compter sur les aéroports frontaliers.

Un avion de la compagnie luxembourgeoise Luxair.
Un avion de la compagnie luxembourgeoise Luxair. © Maxppp - Robert Michael

Les agences de voyage Prêt à Partir, basées en Meurthe-et-Moselle, comptent une centaine d'agences en France dont la grande majorité dans le Grand Est. Durement éprouvées par le confinement et la fermeture des frontière, qui a poussé les touristes français à reporter voire annuler leurs voyages à l'étranger, elles ont rouvert au mois de juin. Son PDG, François Piot, estime avoir de la chance d'être sur un territoire frontalier.

Les ventes ont-elles repris comme avant le confinement dans vos agences de la région ?

La réponse est oui. Nous avons rouvert partiellement depuis début juin, un mois qui a été en demi-teinte, mais plus on avance, plus on reçoit de bonnes nouvelles sur la réouverture des frontières et sur début juillet, on commence à avoir une activité qui revient quasiment à la normale par rapport à l'an dernier en terme de réservations. 

Avez-vous recentré votre offre sur la France, le gouvernement ayant demandé de rester sur le territoire ?

On note en effet une demande très forte pour la France, et je pense que la Corse devrait faire une bonne année car nos clients la demandent beaucoup. On a la chance d'avoir un territoire frontalier avec les aéroports de Luxembourg et de Bâle-Mulhouse, parce que le problème qu'on a, c'est la baisse du nombre de vols depuis le confinement. La compagnie Luxair a garanti une grande partie de son plan de vol pour cet été, malgré le faible remplissage, environ 40%, de ses avions.

Le manque de vols disponible est-il un goulet d'étranglement pour votre activité ?

Complètement. Dans d'autres régions, dans nos agences de Rhône-Alpes ou du littoral atlantique, on a très peu de vols à vendre ! L'aéroport Lorraine Airport d'ailleurs a aussi très peu de départs cet été, la plupart des vols de tourisme ont été annulés et ne reprendront qu'au mois d'août dans le meilleur des cas. Parce que pour qu'un vol soit rentable et donc affrété, il faut avoir que le taux de remplissage soit très élevé, au moins à 75%. Et pour y arriver, il faut du temps, parce qu'il y a des clients qui réservent un an à l'avance, d'autres pendant les douze mois qui précèdent, et les dernières minutes. Aujourd'hui, on n'a pratiquement que ces derniers. Un vol qui part à 40% de remplissage, c'est une catastrophe économique.

Retrouvez la chronique "La relance éco" tous les jours sur France Bleu Lorraine Nord.

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess