Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

"Las Vegas à Montbéliard" : des militants et chefs d'entreprises pour l'extinction des lampadaires inutiles

mardi 3 avril 2018 à 7:01 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Sur la zone d'activité de Technoland 2 près de Montbéliard, défenseurs de l'environnement et chefs d'entreprises militent à l'unisson pour l'extinction de l'éclairage public dans une zone presque déserte la nuit. Dans un souci d'économies, mais surtout pour préserver cet espace naturel remarquable.

L'avenue principale de Technoland 2 sous les feux des lampadaires chaque nuit entre Brognard et Allenjoie .
L'avenue principale de Technoland 2 sous les feux des lampadaires chaque nuit entre Brognard et Allenjoie . - Dominique Delfino

Brognard, France

Les chefs d'entreprises installés sur la zone d'activité de Technoland 2 entre Brognard et Allenjoie le constatent tous les soirs. Alors qu'ils plongent l'ensemble de leurs installations dans le noir, sur les voies d'accès, les lampadaires publics restent allumés toute la nuit, pour un trafic quasi nul. 

Des détecteurs de mouvements limiteraient l'éclairage à quelques minutes

La zone d'activité est pourtant nichée sur une bute où la nature est remarquable. "C'est une très belle zone avec de nombreux passages d'oiseaux qui sont perturbés par cet éclairage intempestif", explique Raoul Barthez, le directeur des opérations commerciales chez Zimmer Biomet, un entreprise de prothèse médicale. "On pourrait installer des détecteurs qui limiteraient l'éclairage aux passages des piétons ou des voitures". Le chef d'entreprise balaye l'argument de la sécurité. Toutes les études montrent que l'éclairage n'est pas dissuasif. Il suffirait de quelques caméras aux ronds points pour prévenir tout incident.  

Sur l'argument de la sécurité, Dominique Delfino, correspondant local de l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturne, par ailleurs premier adjoint au maire de Borgnard, invoque l'illumination de l'autoroute. "Depuis l'extinction du tronçon Montbéliard Brognard sur l'A 36, les incidents ont littéralement fondu. L'autoroute alsacienne dans les environs de Mulhouse est éteinte depuis trente ans".    

Dominique Delfino pointe d'autres zones dans l'agglomération où l'éclairage est disproportionné : la zone économique de La Roche à Bart, mais aussi plusieurs parkings, comme celui du collège Lou Blazer à la Petite Hollande ou le parking des services d'EDF à Montbéliard.  "C'est Las Vegas à Montbéliard !" proteste-t-il.

Difficile de revenir sur un marché d'éclairage public

La communauté d'agglomération de Montbéliard a été approchée pour obtenir des extinctions. Certains lampadaires de Technoland 2 notamment sur la piste cyclable ont été éteints depuis. Le vice-président de PMA chargé des zones d'activité, Didier Klein, affirme partager ce souci des économies et de l'environnement, mais il explique que le marché de l'éclairage étant bouclé pour Technoland 2, il est difficile d'y revenir aujourd'hui et une modification des installations serait coûteuse. En revanche, sur l’extension de la zone d'activité, "on optimisera l'éclairage pour l'atténuer au maximum", promet Didier Klein.

La semaine dernière, le gouvernement français a été condamné par le conseil d’Etat pour son inaction sur cette question de la pollution lumineuse, alors que la loi sur le Grenelle 2 de 2010 imposait des mesures urgentes.