Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Laval : enfin vendu, grand lifting en vue pour l'îlot Saint-Julien

lundi 4 septembre 2017 à 6:00 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

Acheté par l'ancienne municipalité, puis mise en vente par l'actuelle, l'îlot Saint-Julien a enfin trouvé preneur. Il y aura plus de 200 nouveaux logements pour tous les âges.

La chapelle Saint-Julien de Laval
La chapelle Saint-Julien de Laval - WikiCommons

Laval, France

C'est la fin du feuilleton : l'Ilôt Saint-Julien à Laval a enfin trouvé un acheteur La mairie a annoncé son choix ce week-end pour donner une nouvelle vie au terrain d'1,7 hectare quai Paul Boudet, sur le site de l'ancien hôpital. C'est la SCI Saint-Julien qui a remporté l'appel d'offre : 51% venant d'une vingtaine d'investisseurs locaux et 49% du groupe immobilier Lelièvre, basé au Mans. Montant de la vente : 2,6 millions d'euros et la promesse d'un lieu "intergénérationnel".

Début des travaux en 2018

L'îlot Saint Julien va subir un sacré lifting avec la construction de 3 immeubles. A l'intérieur ? 78 logements neufs du T3 au T4. Il y aura aussi un centre médical et un bar associatif. Ça, c'est ce qui va sortir de terre, les autres bâtiments seront eux rénovés. On aura une résidence senior de 65 appartements, du T1 au T2. Pour les plus jeunes, un internat pour garçons de 90 lits, ainsi qu'un accueil périscolaire de 80 places.

La chapelle sera aussi remise en état pour en faire un lieu de culte et un lieu de culture. Tout ça, ça coûtera près de 10 millions d'euros au nouveau propriétaire, le début des travaux est prévu en 2018. Mais avant de voir débarquer les premières machines, le projet sera présenté et sans doute validé lors d'un conseil municipal le 25 septembre.