Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Laval : gilets jaunes et gilets rouges prêts pour la convergence

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

À Laval (Mayenne), une centaine de manifestants, CGTistes et gilets jaunes, se sont rassemblés pour appeler à la convergence des luttes.

Gilets jaunes et gilets rouges de la CGT rassemblés à Laval pour cette journée de grève nationale
Gilets jaunes et gilets rouges de la CGT rassemblés à Laval pour cette journée de grève nationale © Radio France - Olivia Cohen

La CGT, qui boycotte le grand débat voulu par Emmanuel Macron, organisait sa première grève nationale de l'année ce mardi et appelait les gilets jaunes à les rejoindre. Tous réclament l'augmentation du SMIC, le retour de l'ISF et plus de justice fiscale. C'est le message des manifestants rassemblés à Laval en Mayenne dans la zone industrielle des touches : ils étaient une centaine et appellent à la convergence de la lutte.

La convergence vue par les gilets jaunes et les CGTistes

Du côté de la ville de Mayenne, on recense une quarantaine de manifestants. Et une trentaine à Château-Gontier. Les dernières manifestations sont passées quasiment inaperçues : le 14 décembre, seulement une centaine de manifestants à Laval et le 18 décembre, une soixantaine, toujours à Laval.

Au bord de la route, dans cette zone industrielle, les trois quarts du cortège, des militants de la CGT, installent leur matériel. Ils invitent les gilets jaunes présents, une petite dizaine, à partager leur casse-croûte : saucisses, jus d'orange. 

Nous avons tant de points communs... Ce serait trop bête de ne pas s'unir ! - Bruno, gilet rouge CGT

"À la base les idées des gilets jaunes, c'est celle de la CGT, on a les mêmes idées", renchérit Bruno. Exemple : les gilets jaunes réclament depuis près de 3 mois une hausse des retraites. Colette, elle, militante de longue date à la CGT, se bat pour ça depuis 5 ans : "On dirait que les revendications, on les découvre !"

Colette, CGTiste, est favorable à la convergence

Si en s'alliant, on peut faire chier le gouvernement, on sera bien content ! - Aurélie, gilette jaune

Au début du mouvement, la méfiance envers les syndicats et autres partis politiques était très présente : "La CGT passe pour quelque chose d'institutionnel !" C'est dommage aussi pour Christelle, les gilets jaunes auraient dû profiter de l'expérience de la CGT : "C'est à cause de ça qu'il y a eu des débordements." 

Aujourd'hui, le grand débat dégainé par Emmanuel Macron pour apaiser la colère ne convainc ni les CGTistes, ni les gilets jaunes comme Maëlys : "Ça, c'est des mythos ! On le sait tous !" Se rassembler permettra de prolonger le mouvement et de passer à la vitesse supérieure, assure Aurélie, même si elle insiste sur ce point : "Les gilets jaunes resteront apolitiques, pas question de se rallier à un syndicat. Et si, en s'alliant, on peut faire chier le gouvernement, on sera bien content !"

Maëlys, gilette jaune au chômage, est favorable à la convergence

La CGT prévoit d'ores et déjà une nouvelle journée de grève nationale à la mi-mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu