Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laval : Quel avenir pour le centre d'appel Teleperformance, zone des Bozées?

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Le groupe qui possède 13 centres d'appel en France voudrait mettre en place une rupture conventionnelle collective, nouveauté de la réforme du code du travail. 240 postes pourraient être supprimés mais on ne sait pas encore où. Les négociations avec les syndicats commencent le 30 janvier.

Site Teleperformance, rue de Rome, zone des Bozées à Laval
Site Teleperformance, rue de Rome, zone des Bozées à Laval © Radio France - Stéphanie Denevault

150 personnes travaillent sur le site lavallois de Teleperformance. Ils étaient le double il y a encore 10 ans. 150 personnes dont 75 intérimaires et CDD. Il y a beaucoup de turn-over dans cette entreprise, c'est le cas d'ailleurs de beaucoup de centres d'appel. Un intérimaire croisé sur le parking de Teleperformance Laval reconnait qu'il ne fera pas sa toute sa vie, "c'est en attendant de trouver mieux". Il est arrivé en août. Un jeune homme qui assure que les salariés ont reçu un questionnaire leur demandant s'ils souhaitaient ou pas rester dans l'entreprise. 

Le seul client de Teleperformance Laval termine son contrat à la fin de l'année

Les téléconseillers lavallois travaillent pour Bouygues Télécom, et uniquement pour cet opérateur téléphonique. Mais le contrat se termine à la fin de l'année 2018. Le groupe va devoir trouver un autre client. Le syndicat SUD s'inquiète justement de l'avenir de ces sites qui n'ont qu'un seul client. Pour SUD, Laval n'est pas le premier concerné en tout cas dans l'immédiat, mais à la fin de l'année que va-t-il se passer s'il n'y a pas de nouveau client pour le site mayennais?

300 salariés en 2009, moitié moins aujourd'hui

Laval a vu ses effectifs divisés par deux. Le groupe Teleperformance comptait 31 centres d'appels en 2009 qui employaient 8900 salariés. Aujourd'hui, il n'y a plus que 13 sites et 2600 salariés, et cela après deux plans sociaux en 2010 et 2011. Deux plans sociaux qui ont écorné l'image de Teleperformance d'après un syndicaliste. Teleperformance se développe en revanche à l'étranger puisque deux tiers de ses effectifs sont hors de France. Le groupe international a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros, en hausse de 7,4 %, et un bénéfice net de 214 millions d’euros (+6,8 %). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess