Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lavigne, le spécialiste des calendriers, va investir au moins 150 000 euros dans son usine sarthoise

-
Par , France Bleu Maine

Si vous avez acheté un calendrier 2018 à votre facteur, il y a de fortes chances qu'il soit "made in Sarthe" et ait été fabriqué par Lavigne, à Mayet. L'entreprise continue d'investir chaque année pour se développer.

En investissant dans de nouvelles machines, l'imprimerie Lavigne a pu développer des gammes de calendriers personnalisables à l'extrême
En investissant dans de nouvelles machines, l'imprimerie Lavigne a pu développer des gammes de calendriers personnalisables à l'extrême - DR Lavigne-Exacompta

En 2018, l'imprimerie Lavigne de Mayet, dans le sud Sarthe, va continuer d'investir. Cette usine fabrique notamment 4 millions d'almanachs du facteur chaque année. Adossée au groupe Exacompta-Clairefontaine, elle produit aussi de nombreux articles de papeterie. Entretien avec son directeur, Christophe Trouille.

Le marché de l'almanach du facteur est-il toujours porteur ?

Cela reste un incontournable, même si on est sur une tendance à la baisse de 2 ou 3% par an ; encore que, en 2017, on a plutôt observé une stabilisation. C'est pourquoi il faut qu'on continue d'innover et de proposer des nouveautés pour renouveler le genre. L'almanach du facteur chez nous, c'est 160 références et pas que des chats, des chiens ou des chevaux. Nous avons par exemple la licence du Tour de France, nous sommes les seuls, et c'est reconduit pour l'année prochaine. Lavigne propose aussi des calendriers sous licence Disney ou Dreamworks. 

Quand on achète un calendrier à son facteur, on fixe soi-même le prix ; mais combien le facteur l'achète-t-il à Lavigne ?

C'est une question un peu délicate, en tout cas je peux vous dire que le prix d'achat pour le facteur est honorable. Nos coûts de fabrication reflètent aussi la qualité des produits et on ne peut pas descendre trop bas : certainement pas moins d'un euro par calendrier, c'est impossible ! Pensez qu'un croissant coûte 85 centimes... Mais c'est plutôt aux facteurs de vous répondre sur ce point. 

La production des calendriers débute dès le mois de mars à l'imprimerie Lavigne de Mayet, dans le sud Sarthe
La production des calendriers débute dès le mois de mars à l'imprimerie Lavigne de Mayet, dans le sud Sarthe - DR Lavigne-Exacompta

Quels sont les projets de Lavigne pour 2018 ?

Investir, comme nous l'avons fait depuis la saison 2015-2016, pour poursuivre notre politique d'innovation. Pour cette année, ce sera au moins 150 000 euros, peut-être 200 000 voire 250 000 en fonction de la réussite de nos nouvelles gammes, mais nous sommes confiants. D'autant que derrière Lavigne, il y a Exacompta-Clairefontaine, un groupe familial avec des valeurs. Nous voulons développer encore nos produits BtoB (à destination des entreprises, NDLR) autour de ce que nous appelons un notebook, c'est un cahier à spirale personnalisable à l'extrême. Autour de ce produit, il y a toute une gamme de papeterie : des chemises, des classeurs, des agendas... grâce à l'impression numérique aujourd'hui et aux machines dont nous disposons (500 000 euros d'investissement en 2016), on peut aller jusqu'à imprimer le nom de la personne qui va recevoir ces cadeaux d'entreprise sur les objets. 

A l'ère du smartphone, l'agenda et le calendrier papier vivent-ils leurs dernières heures ?

Je ne crois pas. Moi le premier, je rentre mes rendez-vous dans mon téléphone mais j'ai encore besoin d'être rassuré par un agenda papier, même s'il est peut-être plus petit qu'avant. Tout le monde connait quelqu'un qui a perdu ses données. En plus, aujourd'hui, on sait fabriquer des agendas papier "connectés" : on "snappe" une page et on a accès à plein de contenus ! Et puis il y a l'attachement aux objets, beaucoup de gens aiment encore les beaux agendas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess