Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lavilledieu : 200 personnes contre le projet de centrale d'enrobé

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des habitants de Lavilledieu (Ardèche) ont manifesté mardi soir contre le projet de centrale d'enrobé porté par la société ardéchoise de travaux publics. Elle souhaite installer cette centrale à proximité de la carrière sur un plateau karstique.

Manifestation devant la mairie de Lavilledieu
Manifestation devant la mairie de Lavilledieu © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Les manifestants craignent que la centrale d'enrobé à chaud pollue l'air par ses rejets. Ils entendaient mardi soir faire pression sur le conseil municipal réuni sur d'autres sujets mais qui doit après l'enquête publique rendre un avis consultatif. 

Une centrale d'enrobé à chaud 

Il s'agit de fabriquer de l'enrobé pour les routes en mélangeant à chaud du sable, des graviers et du bitume, un résidu obtenu après raffinage du pétrole. Selon le directeur général de la société ardéchoise de travaux public (SATP), cette centrale neuve respectera toutes les normes environnementales. Construite à proximité de la carrière, elle évitera d'aller chercher le sable et les gravillons dans la vallée du Rhône.  

"C'est essentiel pour la survie de l'entreprise" - Mathieu Sauget, le directeur général de la SATP

Pour la SATP, une entreprise indépendante de travaux publics qui emploie 44 salariés en Sud Ardèche l'acquisition d'une nouvelle centrale permet de sauvegarder l'indépendance de l'entreprise face aux grands groupes de TP. 

Manifestation devant la mairie
Manifestation devant la mairie © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Des opposants inquiets

Les opposants dont beaucoup disent découvrir le projet reprochent au maire de ne pas en avoir parler. Le maire de Lavilledieu qui estime lui que toutes procédures ont été respectées. De toute façon ce n'est pas le maire qui décide ou non de l'implantation mais la préfecture. 

Les opposants expliquent que le plateau des gras de Lavilledieu a un sous sol karstique, autrement dit un véritable gruyère de calcaire. Dans ces conditions, les rejets via les fumées peuvent en se mêlant aux poussières de la carrière infiltrer et polluer le sous sol et donc les eaux souterraines et les rivières. Les opposants ont demandé que l'enquête publique soit prolongée. Ils n'ont pas obtenu de réponse. L'enquête publique doit se terminer ce vendredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess